Sécurité des marchés de Noël de Nice et Cannes : des dispositifs similaires aux années précédentes

Les marchés de Noël se succèdent et ouvrent leurs portes dans un contexte particulier. Depuis la mi-octobre et l'attentat d'Arras, le plan Vigipirate a été rehaussé au niveau "urgence attentat". Les dispositifs de sécurité dans les villes de Nice et Cannes sont similaires à ceux mis en place les années précédentes.

À moins d'un mois de Noël, la saison des marchés a déjà bien débuté. Chaque grosse ville de la Côte d'Azur en a désormais un :  village de chalets avec des commerçants, des illuminations, des parades, une patinoire et des attractions...

Celui de Cannes a par exemple ouvert le 2 décembre dernier. 

Un contexte particulier

Cette année, le contexte est un peu différent. Depuis le vendredi 13 octobre et l'attaque au couteau à Arras (Pas-de-Calais), au cours de laquelle un professeur a été tué et trois autres personnes blessées, la France est passée en alerte "urgence attentat".

Ce niveau correspond en fait au plus élevé du plan de sécurité Vigipirate. Il est mis en place pour "une durée limitée" précise le site du gouverment .Ce dispositif permet d'assurer la mobilisation de moyens, comme le déploiement annoncé par le gouvernement des 7 000 soldats de la force sentinelle. Le climat est d'autant plus tendu, deux jours après l'attentat de Paris, qui a fait une victime non loin de la Tour Eiffel.

Cannes : agents de sécurité, patrouilles de police et caméras

Cela fait un peu plus d'une semaine que le marché de Noël de Cannes a ouvert ses portes, depuis le 2 décembre dernier. Comme chaque année, il a lieu Allées de la Liberté sur une place centrale, dans une "zone non accessible aux automobilistes", précise la mairie de Cannes.

Cet espace est entouré de grandes jardinières, de barrières béliers, de bornes rétractables et de câbles.

La municipalité déclare avoir mis en place "un dispositif exigeant", similaire à celui des précédentes années. Quatre agents de sécurité privés, présents du matin au soir, ont été engagés par la ville. Des patrouilles régulières de la Police municipale et nationale ont également été déployées "pour renforcer la sécurité du public".

La ville mise également sur les 870 caméras du réseau cannois de vidéosurveillance, "pour repérer tout comportement suspect et intervenir dans les plus brefs délais".

Les images de l'inauguration publiées par la mairie :

Nice : les nouvelles bornes d'appel d'urgence

À Nice, le marché de Noël débute, lui, ce jeudi 7 décembre à l'intérieur du Jardin Albert 1ᵉʳ. Depuis l'attentat du 14 juillet 2016, sur la promenade des Anglais, la ville a mis en place un dispositif de "sécurité important".

Dans un mail, la municipalité de la ville précise que le marché sera clôturé : "avec des palissades, des portiques de sécurité et des agents de sécurité pour contrôler les accès, avec la mise en place d’un filtrage à l’entrée aussi bien pour les visiteurs du marché de Noël que pour les personnes souhaitant accéder à la grande roue et aux jeux pour enfants."

Les Police municipale et nationale seront également quotidiennement présentes dans le village de Noël.

Pour compléter la présence des forces de l'ordre, une cinquantaine de caméras de vidéosurveillance ont également été installées aux abords et dans le marché. "La Ville de Nice s’appuie sur l’ensemble du maillage de la ville pour garantir la sécurité de l’événement", déclare la municipalité.

Le dispositif de sécurité prévoit l'accueil simultané de 4 000 personnes sur le site. La seule nouveauté concernant les moyens de sécurisation, c'est l'installation de bornes d'appel d'urgence nomades et autonomes.

Elles "seront installées dans le périmètre du village de Noël, permettant de donner rapidement une alerte en cas de danger", complète la mairie de Nice.