Sécurité renforcée à Nice près des lieux de culte, des cimetières et des établissements scolaires après l'attentat

Les services de police se coordonnent pour renforcer la sécurité aux abords des lieux de culte, des cimetières et des établissements scolaires après l'attentat de Notre-Dame. 
Les horaires des cimetières changent, la sécurité est renforcée aux abords des lieux de culte en cette période de la Toussaint ainsi que des établissements scolaires ce lundi 2 novembre.
Les horaires des cimetières changent, la sécurité est renforcée aux abords des lieux de culte en cette période de la Toussaint ainsi que des établissements scolaires ce lundi 2 novembre. © Valéry Hache - AFP
Vers une sécurité renforcée en cette période de la Toussaint. L'attaque au couteau à Nice a coûté la vie à trois personnes à la Basilique Notre-Dame de Nice. Le professeur Samuel Paty s'est fait assassiner à Conflans-Sainte-Honorine à côte de son collège. Cet après-midi à Lyon, un prêtre orthodoxe s'est fait tirer dessus alors qu'il fermait son église.

Fêtes de la Toussaint et rentrée scolaire

Dans ce contexte de risque attentat élevé, les autorités souhaitent renforcer la sécurité des Niçois, à l’approche des fêtes de la Toussaint et de la rentrée scolaire. Pour assurer ces missions supplémentaires, la ville de Nice bénéficie d’un renfort de 120 policiers. 

Un point de coordination s’est tenu en préfecture en présence de la ville de Nice, l’Éducation nationale, la police nationale et municipale, les forces Sentinelle, les gendarmes mobiles et le diocèse de Nice afin d’amplifier le travail de sécurisation.
 
Plusieurs zones de sécurisation sont prévues : La présence de policiers nationaux, municipaux et des militaires de Sentinelle, est prévue pour protéger les lieux de culte, les cimetières et les établissements scolaires, de manière statique et dynamique, afin de parer aux menaces existantes. 

Horaires d'ouverture limités dans les cimetières 

© Denis Pardanaud/FTV
Afin de garantir une sécurisation renforcée dans un contexte d’urgence attentat, les cimetières auront des horaires limités de 9h à 16h30. La police municipale assurera une vigilance renforcée avec les caméras aux abords des cimetières, des lieux de culte et des écoles.

Vigipirate au niveau urgence attentat

L'élévation du plan Vigipirate au niveau « urgence attentat » permet la mise en œuvre de mesures qui faciliteront la réduction des activités aux abords des établissements sensibles et permettront un contrôle de leurs accès plus efficace. Les systèmes de vidéoprotection seront sollicités.
 
Enfin, le préfet et le maire de Nice font appel à la vigilance de chacun. Tout comportement anormal, tout objet suspect, devront être signalés sans délai aux services de police nationale ou municipale.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
terrorisme faits divers sécurité société police christian estrosi politique