Pourquoi les douches de plage continuent de fonctionner en pleine sécheresse sur la Côte d’Azur ?

Bandol et Six-Fours-les-Plages, dans le Var, ont décidé de couper l’eau de leurs douches de plage, mercredi 10 août. Sur la Côte d’Azur, seules une dizaine de communes ont pris des mesures similaires, alors que la sécheresse continue de toucher la région.

Depuis le début de l'été, les préfectures multiplient les restrictions d'utilisation d'eau par les communes en raison de la sécheresse. Qu'elles se trouvent en vigilance, alerte, alerte renforcée ou en crise, les quatre niveaux de gravité concernant la sécheresse, les communes ont une liste de directives à respecter.

Or, les douches à la plage ne figurent nulle part dans ces arrêtés. Les municipalités sont alors libres de faire comme bon leur semble en ce qui concerne cette utilisation de l'eau potable.

Débit limité sur la plupart des plages des Alpes-Maritimes

A Menton, les douches de plage ont été coupées depuis le 1er avril, lors de la première annonce de l’alerte sécheresse sur le territoire mentonnais. “Il n’y avait pas d’obligation, c’était un choix du maire”, indique la communication de la ville. Le maire n’a pas souhaité lever cette interdiction depuis, le niveau de gravité de sécheresse ayant augmenté au fil de l’été. 

Antibes est au niveau de “crise”, tout comme Menton. Pourtant, la municipalité n’a pas décidé d’arrêter ses douches. Des têtes de douches économiques et des boutons poussoirs réglés au minimum ont été installés, a indiqué la communication de la ville à France 3 Côte d’Azur. La décision de garder les douches en état de marche répond à une logique “entre l’accueil touristique indispensable pour une station balnéaire de renommée internationale et dont l’attractivité entraîne un doublement de la population estivale et la gestion de la ressource”, répond la ville. “Pour ces raisons et particulièrement pour des raisons sanitaires, la municipalité a donc décidé du maintien de ces douches en débit réduit pour la saison estivale 2022”, renchérit-elle.

Même système à Nice, dont le niveau de sécheresse est placé en “alerte renforcée”. 

La ville de Nice vise la sobriété sur la consommation de la ressource en eau de manière globale, pour tous les usages non essentiels, et tout au long de l’année.

La ville de Nice

A Cannes et Théoule-sur-Mer, deux villes en simple vigilance sécheresse, des mesures similaires ont été prises. Des boutons pressoirs limitent le gaspillage d’eau en réduisant le débit et la durée de la douche. A Cannes, un panneau a également été positionné près des douches de plages pour inviter les usagers à utiliser l’eau avec modération.

A Cagnes-sur-mer, le maire a décidé de couper l'eau des douches le samedi 13 août, "par solidarité".

Qu'en est-il dans le Var ?

Dans le Var, de nombreuses communes ont décidé de couper l’eau des douches de plage. Hyères, Ramatuelle ou encore Saint-Tropez ont pris la décision fin juillet. Deux autres communes se sont ajoutées à la liste le mercredi 10 août : Bandol et Six-Fours-les-Plages, qui sont passées en vigilance sécheresse le 9 août.

Même si l’arrêté préfectoral ne parle pas des douches de plage, ça nous paraissait logique de ne pas laisser les points d’eau ouverts”, explique Frédéric Metey, directeur de cabinet à la mairie de Bandol. “On pense que ce n’est pas un besoin vital de se rincer après la plage, on peut en faire l’économie surtout dans ce contexte”, ajoute-t-il. 

Jean-Sébastien Vialatte, maire de Six-Fours-les-Plages, confirme : 

Cela me paraît indécent de continuer à alimenter les douches de plage quand on ravitaille des communes du Var avec des camions citernes, on doit être solidaires.

Jean-Sébastien Vialatte

En effet, Bargemon et Ollières, deux villages varois ont été privés d’eau potable pendant plusieurs jours parce que les nappes phréatiques étaient à sec… D’autres sont ravitaillés par camion citerne parce que le niveau des réserves d’eau est trop bas. 

Six litres d'eau par minute pour une douche

Une douche consomme environ 6 litres d’eau par minute. A Menton, l’arrêt des douches a eu un fort impact sur la consommation d’eau de la commune.

En 2020, 731 mètres cubes d’eau étaient consommés en moyenne par jour durant l’été. Nous sommes passés à 562 mètres cubes l’année suivante. Fin juillet 2022, nous avons constaté que nous consommons entre 150 et 450 mètres cubes.

Ville de Menton

Cette diminution drastique est due à la coupure d’eau de la trentaine de douches de plage, ainsi qu’aux mesures de restrictions prises suite aux difficultés causées par la tempête Alex pour puiser l’eau dans la nappe phréatique

Finalement, aucune commune dont les douches de plages ont été arrêtées n’a été contrainte à prendre cette décision. Certaines communes comme Menton et Six-Fours-les-Plages indiquent avoir trouvé cela “logique” à la lecture des nombreuses restrictions d’eau imposées par les préfectures. “Quand le maire a vu qu’il était indiqué que les jeux d’eaux étaient interdits, il s’est dit que les douches extérieures étaient incluses dans cette catégorie”, indique la mairie de Menton.