Gaëlle Berthaud, nouvelle directrice du parc national des Calanques

Publié le
Écrit par Marie Joan .

Gaëlle Berthaud a été nommée le 17 août dernier par le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu. Elle prendra ses fonctions le 1er septembre prochain.

En septembre prochain, le parc national des Calanques sera piloté par une nouvelle directrice : Gaëlle Berthaud. Nommée le 17 août dernier par Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, elle succède à François Bland.

Nommé en 2012 avec la création du parc, il était le premier directeur. En mai dernier, il a rejoint l'Office national des forêts, promu en tant que directeur de l'agence interdépartementale pour le Var et les Alpes-Maritimes. 

Diplômée de l'Ecole nationale des ponts et chaussée, Gaëlle Berthaud était depuis 2019 directrice du Cerema Méditerranée. Un centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement, basé à Aix-en-Provence.

"Je suis ravi de l'arrivée de Gaelle Berthaud. Elle connait très bien le territoire car elle était auparavant directrice régionale Paca et Corse de l'agence de l'eau. Elle a aussi une vision supplémentaire en terme d'aménagement du territoire avec le Cerema" raconte Didier Réault, président du parc national des Calanques.

Je suis ravi de l'arrivée de Gaelle Berthaud. Elle connait très bien le territoire car elle était auparavant directrice régionale Paca et Corse de l'agence de l'eau.

Didier Reault

De nombreux dossiers sur la table 

Lors de sa prise de fonction le 1er septembre prochain, de nombreux dossiers chauds attendront Gaëlle Berthaud.  L'une des priorité, " ce sera la gestion de la surfréquentation des calanques et le bilan du dispositif de limitation d'accès mis en place à Sugiton cet été, pour réfléchir à l'étendre à d'autres sites " atteste le président du parc. 

Le volet marin occupera également la future directrice du parc à l'aube du possible accueil des JO de 2024. Cela concerne les études du schéma de mouillage, pour éviter toutes dégradations de la faune et de la flore marine et notamment pour protéger les posidonies, lors du stationnement des bateaux.

Le troisième gros chantier s'échelonnera sur plusieurs années, la réécriture d'une charte du parc pour 2027. " Elle date de la création du site, on a trois ans pour la réviser" explique Didier Réault. 

Les équipes du Parc précisent aussi : " il y aura aussi pas mal de travaux pour garantir une meilleure accessibilité au public, la création de la maison du parc dans la villa Michel Simon. Mais aussi le possible retour de l'exposition Canyons qui avait du être stoppée pendant le covid".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité