"Je croyais que c'était un rocher" : la plus grosse huître du monde découverte près de Marseille

Daniel Castejon a trouvé dans sa concession une huître de 2,360 kg. Il s'agit d'un record mondial. Il nous raconte son histoire et espère que cette trouvaille pourra mettre en avant sa petite entreprise familiale qu'il a reprise de son père.

2,360 kg, 31 cm de longueur, 12 cm de largueur, 10 cm d’épaisseur. Même si c’est difficile à croire, il s’agit bien d’une huître. On est ici face au plus gros spécimen du monde. Et contre toute attente, il se trouve en Méditerranée, à Port-Saint-Louis-du-Rhône (13). "L’huître en Méditerranée, ce n’est pas commun. Et de faire un pied de nez à nos confrères de la façade Atlantique, c’est un petit plaisir", explique Daniel Castejon, d’un ton rieur. Parce qu’en effet, le record de l’huître, la plus grosse du monde, était jusqu'alors détenu par un ostréiculteur du Finistère avec un mollusque de 2,2 kg. "Je l’ai pesée avec une balance poinçonnée et fait vérifier le poids par un organisme", assure-t-il avant que l’on ne crie à l’exagération.

"Ce que j’avais entre les mains était extraordinaire"

En octobre dernier, alors qu’il nettoyait sa concession, il trouve cette huître. Elle faisait déjà 2,280 kg. "Au début, je ne pensais pas que c’en était une, je croyais que c’était un rocher. Et quand j’ai compris, je savais que ce que j’avais entre les mains était quelque chose d’extraordinaire".

Difficile de dire s’il s’agit d’une huître sauvage qui est venue s’accrocher dans la culture de l’ostréiculteur ou bien d’une huître qui s’est décrochée d’une corde. Compliqué pour lui d’estimer l’âge du mollusque : "elle a entre dix et vingt ans". L’huître de Méditerranée se développe plus rapidement que sur la façade Atlantique.

Depuis ce jour-là, Daniel Castejon a pris soin de cacher le mollusque en le remettant au même endroit "pour pas qu’on ne vienne me la prendre", déclare-t-il. "Je l’ai remise dans le même environnement que celui dans lequel je l’ai trouvée, pour qu’elle soit le plus possible dans les conditions dans lesquelles elle s’est développée. Au même endroit, à la même profondeur, avec le même courant et même pression, et enfin à la même température. Je ne voulais pas la stresser et pas qu’elle meurt", explique-t-il en ajoutant que le stress est la première cause de mortalité de l’huître.

"Je me vois mal tuer cette bête"

Daniel Castejon a repris la main de l’entreprise familiale, depuis que son papa est à la retraite. Il travaille désormais main dans la main avec sa maman, et quatre autres employés. Camargue Coquillage a commencé l’élevage d’huîtres en 2013. Il cultive des huîtres de gros calibres, faisant entre 65 et 200 g. Cette huître de 2,360 kg est une "petite légitimité" pour l’entreprise. Elle est habituée à travailler avec des grands chefs comme Mauro Colagreco, chef et propriétaire du restaurant 3 étoiles Michelin le Mirazur, à Menton. S'il avait la première intention de la donner à cuisiner au chef, il la remettra finalement à l'eau. "Je me vois mal tuer cette bête. Je vais la remettre à la mer pour qu’elle puisse continuer à faire sa vie et pourquoi pas en faire une huître de 4 kg."

Mais surtout, elle pourrait lui apporter une visibilité supplémentaire. "Nous sommes une petite zone de production et cela nous permettrait d’apparaître sur le paysage ostréicole français. Peut-être que comme ça, on évitera de voir encore des huîtres de Bouzigues dans les établissements marseillais", souligne amèrement Daniel Castejon. "Quand le produit n’est pas là, c’est normal de ne pas avoir du local. Mais là, on est à moins de 50 km", se désole-t-il.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité