Bac Nord : 7 nominations pour les César et c'est l'affolement sur les réseaux sociaux

Publié le Mis à jour le

À peine la liste des nominations au César dévoilée que la twittosphère s'agite entre pro et anti Bac Nord. Le film tourné à Marseille a déjà suscité la polémique à Cannes avant d'être récupéré à droite, critiqué à gauche et bientôt projeté par le syndicat Alliance pour la présidentielle.

Le scénario de Cédric Jimenez part d'une histoire vraie, celle de la Bac Nord de Marseille. Une unité de brigade anti-criminalité mise sous les projecteurs des médias en 2012 après des suspicions de dépassement de la ligne jaune "flic ou voyou" : corruption, racket, trafic de drogue et enrichissement personnel... 

À la sortie en avril 2021, la justice est passée et il ne reste de cette affaire que quelques condamnations à des peines avec sursis et des relaxes.

Gilles Lellouche, François Civil et Karim Leklou campent les trois équipiers mis en cause dans ce procès où le parquet a d'ailleurs fait appel pour 12 des 18 anciens policiers de la Bac Nord de Marseille.

7 nominations aux César

L'Académie des César a dévoilé, ce mercredi, la liste des nommés à la 47e édition de la cérémonie qui récompense chaque année le meilleur du cinéma français.

Bac Nord, qui a déjà fait couler beaucoup d'ancre depuis sa sortie pour sa vision des cités marseillaises des quartiers Nord, est nominé dans six catégories différentes et deux fois pour le meilleur second rôle.

Gilles Lellouche est cité pour le César du meilleur acteur, tandis que François Civil et Karim Leklou le sont pour celui du second rôle.

Cédric Jimenez fait partie de la liste des prétendants pour la meilleure réalisation et le meilleur film.

La bande-son s'est aussi fait remarquer, Guillaume Roussel , l'auteur est parmi les nommés pour la meilleure musique originale et Simon Jacquet sera présent pour le meilleur montage.

Pro et anti Bac Nord se déchirent sur les réseaux sociaux

Il n'en fallait pas plus pour relancer la polémique née au festival de Cannes sur le film aux 2.218.308 entrées en France, compteur arrêté le 15 décembre 2021.

Un exemple parmi tant d'autres tweets, "Zéro nominations pour Gagarine, 7 nominations pour Bac Nord. Toujours une vision mortifère, violente et raciste de la banlieue qu'on choisit d'encenser (...) Je vous avoue être totalement dégouté".  

Et quand certains s'étonnent de ne pas voir d'autres films du Top 5 français comme "Kaamelott" être sur la liste des nominations 2022, Bac Nord est sur twitter dans le top tendance de la journée.

Mais qu'est-ce qui fait couler autant de signes sur Twitter ? Deux points de vue s'opposent : la récupération du film par l'extrême droite et plus récemment la droite avec Valérie Pécresse, alors sur le plateau de BFM.

La candidate à l'élection présidentielle parle du film pour défendre son programme, tandis qu'une certaine gauche y voit un parti pris "pro flic" dérangeant.

Alliance, un des principaux syndicats de policiers, en fait aussi référence. Le syndicat organise le 2 février un grand oral, "Face à la réalité des policiers", auquel les candidats à la présidentielle ont été conviés.

Seuls Valérie Pécresse (LR), le ministre de l'Intérieur  Gérald Darmanin, qui représentera le candidat putatif LREM Emmanuel Macron, Eric Zemmour (Reconquête!), et Marine Le Pen (RN) ont donné leur accord pour participer à l'exercice.     

Une centaine de responsables d'Alliance venus de toute la France assisteront à la projection du film.

À l'issue de la projection, les candidats viendront un par un devant l'auditoire. Ils disposeront chacun de trois quarts d'heure pour d'une part, présenter leur programme présidentiel pour la sécurité et d'autre part répondre à cinq questions.

Voilà qui promet encore un grand moment de cinéma.