Canicule : 5 questions sur les piscines gratuites à Marseille en cas d'alerte orange

Comme en 2022, la Ville de Marseille prévoit de mettre en place un accès gratuit à ses piscines municipales en cas d'alerte canicule. Voici cinq questions que l'on se pose sur ce dispositif et ses nouveautés.

25 départements ont été placés en alerte canicule ce mardi 11 juillet en France, dont les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence. Les autres zones de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur restent pour le moment en alerte jaune, c'est-à-dire confrontées à un pic de chaleur. Face à ces températures étouffantes, la Ville de Marseille a pris la décision de mettre en place un accès libre à ses bassins. 

À partir de quand les piscines seront-elles gratuites ?

Si les Bouches-du-Rhône venaient à atteindre le troisième de niveau de vigilance, orange, correspondant à un épisode de canicule, la Ville de Marseille déclencherait alors la gratuité des piscines, annonce ce mardi 11 juillet Sébastien Jibrayel, adjoint au Sport. "Dès que l'Agence régionale de santé déclenche le niveau 3 auprès de la préfecture", précise-t-il. Cette décision a été votée en conseil municipal vendredi dernier. 

Qui est concerné par la gratuité ?

"Les piscines seront gratuites pour tous et pour toutes", déclare Sébastien Jibrayel. Tous les âges sont concernés par ce dispositif. "C’est une volonté politique de la mairie de Marseille. Pour permettre aux Marseillais de se rafraîchir dans nos piscines municipales, et pour permettre à ceux qui ne partent pas en vacances d'avoir ces piscines ouvertes à proximité de leur domicile". 

À savoir, les piscines sont gratuites pour les moins de 12 ans tout l'été, canicule ou non.

Quelles sont les piscines ouvertes cet été à Marseille ?

Au total, 11 piscines seront ouvertes en juillet à Marseille, donc cinq réservées aux enfants via le dispositif "J'apprends à nager". Des cours de natation y sont proposés pour les enfants de 6 à 12 ans.

En août, 10 piscines seront ouvertes dont quatre réservées pour ce même dispositif. C'est plus qu'en 2022 avec 9 piscines ouvertes au mois de juillet, et 7 au moins d'août.

"Des bassins sont ouverts sur l'ensemble de la ville, du Nord au Sud, pour une équité des territoires", se félicite l'adjoint au Sport. "Il n'y a pas de quartiers oubliés".  La liste des piscines ouvertes est disponible sur le site de la Ville de Marseille

Comment la Ville compte-t-elle éviter la surfréquentation des piscines ?

En juillet 2022, 50.000 personnes avaient fréquenté les piscines municipales de la ville. C'est plus du double de la fréquentation estivale les années précédentes. Cet engouement avait cependant son revers : des files d'attente interminables s'étaient créées autour de certains bassins, comme à la piscine Vallier, dans le 4ᵉ arrondissement.

Pour remédier à cette surfréquentation, la Ville de Marseille veut mettre en place un système de roulement, "pour permettre à tous de se rafraîchir"

"Nous voulons fluidifier l'accès, déclare Sébastien Jibrayel. Au bout de trois heures dans la piscine, il faut laisser la place aux autres. Le personnel est sensibilisé à ce problème, nous avons également prévu un renfort d'effectifs."

Y aura-t-il des cours de natation proposés aux enfants ? 

La gratuité des piscines n'est pas le seul dispositif prévu par la mairie de Marseille cet été. Deux bassins mobiles sont également mis en place pour la première fois avec des cours de natation gratuits. Un bassin à l'Espace Mistral, plage de l'Estaque, et un second au plateau sportif de la Croix-Rouge, dans le 13ᵉ arrondissement.

Deux bassins d'apprentissage de la nage en mer sont aussi mis en place aux Prophètes et aux plages du David. Vingt-huit nouveaux maîtres nageurs ont été recrutés cet été pour répondre à la demande.

"C'est un dispositif exceptionnel, insiste Sébastien Jibrayel. Marseille est la seule ville en France à mettre autant de moyens." Pour avoir un ordre d'idée, la gratuité coûte autour de 100.000 mille euros à la municipalité.

"Sur tout l'été, on espère accueillir 4.000 enfants, complète l'adjoint. Ce dispositif vise à rattraper le retard d'apprentissage de la nage", détaille Sébastien Jibrayel. Dans la deuxième ville de France, 40 % des enfants ne savent pas bien nager à leur entrée en 6ᵉ, selon une étude de la mairie qui date de 2021. Pour l'élu, "des milliers d'enfants ont appris à nager" depuis les dernières élections municipales.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité