Effondrement d'un immeuble à Marseille : quatre fois où la ville a été frappée par des drames similaires sur les 40 dernières années

L'effondrement d'un immeuble au 17 de la rue Tivoli ravive les douloureux souvenirs de la rue d'Aubagne. La cité phocéenne est-elle régulièrement touchée par ce type d'événements ? Sont-ils comparables ? France 3 Provence-Alpes s'est penché sur les quarante dernières années.

"Entre quatre et une dizaine de personnes" sous les décombres. Ce sont les mots du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à la suite de l'effondrement d'un immeuble, au numéro 17 de la rue de Tivoli à Marseille, dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 avril. Un premier bilan fait état de 5 blessés et aucun corps n'a été encore retrouvé par les secours en raison des conditions particulières de cette catastrophe.

Cette déflagration, entendue aux alentours de 00h40, s'annonce d'ores et déjà historique et tragique pour la cité phocéenne. Elle rappelle forcément l'effondrement de l'immeuble de la rue d'Aubagne en 2018. Mais d'autres événements similaires ont déjà eu lieu lors de ces quarante dernières années.

  • 2018 : huit mort dans le drame de la rue d'Aubagne

Deux immeubles se sont effondrés en novembre 2018, rue d'Aubagne, dans le centre de Marseille, près de Noailles. Huit personnes ont perdu la vie déclenchant une vague d'indignation contre le mal-logement.

Dans la cité phocéenne, 40 000 logements sont indignes, insalubres, d'après le rapport Nicol (2016)

  • 1996 : une explosion au gaz fait quatre morts près de la gare Saint-Charles

Le 20 juillet 1996 une explosion due au gaz cause l'effondrement d'un immeuble de sept étages près de la gare Saint-Charles de Marseille. 

Le bilan est lourd avec quatre morts et au moins 26 blessés.

  • 1985 : une explosion accidentelle fait cinq mort au Prado

Cinq personnes décèdent en 1985 dans l'explosion accidentelle d'un immeuble situé près du boulevard du Prado.

  • 1981 : l'écroulement d'un bâtiment fait huit morts dans un quartier pauvre

Le 11 janvier 1981, huit personnes meurent et seize sont blessées dans le quartier pauvre du Canet à la suite de l'écroulement de leur bâtiment. Insalubrité, gaz, accident : les causes des effondrements d'immeubles sont diverses. À Marseille, ces drames ravivent forcément de douloureux souvenirs. 

Concernant l'écroulement du 17 de la rue Tivoli de ce dimanche 9 avril 2023, à 16 heures ce même-jour, l'hypothèse de l'insalubrité de l'immeuble semble avoir été écartée. "Il n'y avait pas d'arrêté de péril pour ce bâtiment et ce n'est pas un quartier recensé comme ayant de l'habitat insalubre", a indiqué le préfet. La piste d'une explosion est privilégiée : "Il y a de fortes suspicions qu'une explosion ait provoqué l'effondrement, mais il faut rester très prudent sur les causes à ce stade", a indiqué à l'AFP le préfet de la région des Bouches-du-Rhône, Christophe Mirmand, en précisant que le gaz pourrait être "une option possible".

    Avec AFP (Nicolas Tucat) 

    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité