Lutte contre les violences faites aux femmes à Marseille : un forum pour témoigner, échanger et sensibiliser

Un forum "Respect pour les femmes" était organisé jeudi 24 novembre à l'hôtel de région à Marseille, à la veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

"C'est un signal fort que de montrer que nous nous battons tous ensemble contre les violences faites aux femmes".  À la veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la région PACA a organisé la 1re édition du forum "Respect pour les femmes". 

"Notre président Renaud Muselier a souhaité faire de cette lutte une priorité pour notre mandat régional", a expliqué Jennifer Salles-Barbosa, conseillère régionale, présidente de la Commission Lutte contre les inégalités, Solidarités, défense des droits des femmes.

Tables rondes, sensibilisation au cyberharcèlement avec April Benayoum, Miss Provence 2021, paroles d'expertes... la journée a été rythmée par différentes interventions dont celle de la ministre des Sports, Amélie Oudea-Castera.

Témoignages de victimes

Plusieurs victimes ont eu le courage de venir témoigner, comme Cassandre Tanguy, étudiante en sociologie, master 2, ancienne athlète abusée par son entraîneur pendant 6 ans.

"Dans la société, l'égalité est difficile, dans le milieu du sport c'est encore plus présent, c'est tourné sur le corps, sur le physique, c'est encore plus difficile pour les femmes de trouver leur place dans le milieu du sport, par le corps.", a-t-elle témoigné devant la caméra de nos reporters Jean-François Giorgetti et Alban Poitevin.

"Je pense que c'est pour ça qu'aujourd'hui il faut mettre des choses en place pour que les femmes trouvent leur place dans la société de manière générale à l'égal des hommes, et encore plus dans le sport."

5 maisons d'accueil en Paca

L'adjudant de la gendarmerie nationale des bouches du Rhône Irène Lopez a présenté les dispositifs locaux mis en place depuis le Grenelle des violences conjugales de 2019.

"Dans la région PACA on a 5 maisons de prévention et de protection des familles qui se sont axées dans les violences intrafamiliales et dans l’accueil des personnes vulnérables en général".

Il y a notamment la Maison des femmes à Marseille, parrainée par la chanteuse Clara Luciani. 

Au cours de son parcours, la victime a besoin de tout le monde. 

Irène Lopez, adjudante gendarmerie des Bouches-du-Rhône

Les gendarmes ont été formés pour recueillir la parole. "Ce qui est important, c’est de comprendre le mécanisme. On peut mieux comprendre pourquoi une personne qui a déposé plainte l’enlève après", a-t-elle ajouté. 

Plus de 1.100 procédures en 2022

"Depuis 30 ans, on travaille sur ces sujets, a expliqué la procureure de la République Dominique Laurens. Depuis 2022, il y a eu plus de 1.100 procédures".

"Il faut rester modeste, car malgré toutes les forces et la sensibilisation et les associations, on a encore des passages à l’acte criminel très graves et pour lesquels nous n’avons pas eu d’alertes au préalable", a ajouté la procureure. 

Chaque année, 400 femmes victimes de violences conjugales sont hospitalisées au sein de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM), dont environ 80 mineures. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité