Macron à Marseille : vacances scolaires, copropriétés dégradées, Mbappé... Les 5 temps forts qui ont marqué la journée de mardi

Emmanuel Macron a poursuivi mardi son déplacement de trois jours dans le cadre de l'acte II du plan "Marseille en grand". Avec, au programme, de nouvelles annonces sur la santé et le logement.

Pour sa deuxième journée sous le soleil brulant de Marseille, Emmanuel Macron s'est consacré à deux gros dossiers à Marseille, les écoles et l'accès à la santé. Le chef de l'Etat a fait, mardi 27 juin, de nouvelles annonces, pris un bain de foule au milieu d'enfants dans les quartiers Nord, et échangé avec des militaires blessés. France 3 Provence-Alpes revient sur les temps forts de cette nouvelle journée marathon

Des vacances scolaires d'été dans le viseur de Macron 

En visite sur le chantier de l'école Saint-André de la cité de la Castellane, un quartier prioritaire du 16e arrondissement, le chef de l'Etat a dit vouloir "rouvrir" le débat sur le temps scolaire sur l'année pour réduire les inégalités entre les familles, "une des autres grandes hypocrisies françaises", selon lui. "Quand on a des vacances de trois mois, l'inégalité revient", a-t-il insisté. Emmanuel Macron prend notamment exemple sur l'Allemagne qui dégage plus de temps dans l'année pour des activités extra-scolaires et le sport l'après-midi. "Il faut qu'on le pense dans l'intérêt de l'enfant et non plus dans l'intérêt de l'économie ou dans certains impératifs de société qui oublient le bien-être de l'enfant", a réagi mardi sur franceinfo Grégoire Ensel, président de la FCPE, Fédération des conseils de parents d'élèves. Mais le président de la première fédération de parents veut "tirer une énorme pelote et demander des moyens pour qu'il y ait des adultes devant les enfants".

Emmanuel Macron a aussi tiré un bilan enthousiaste des écoles "innovantes" en expérimentation à Marseille. Doté d'une enveloppe de 2,5 millions d'euros, ce projet porté personnellement par le chef de l'Etat invite les écoles à plus d'autonomie en développant des projets thématiques avec la possibilité pour le directeur de participer au choix de son équipe. A ce jour, 80 établissements ont été sélectionnés. Un laboratoire des écoles du futur qu'Emmanuel Macron voudrait voir étendu partout en France. Pour encourager les candidatures, il souhaite leur ouvrir le pass culture réservé aux collèges et lycées.

Un plan de sauvetage exceptionnel pour les copropriétés dégradées

Le chef de l'Etat a pris un peu d'avance sur son programme à Marseille. Alors que la journée de mercredi doit être consacré au logement, Emmanuel Macron a annoncé, dans La Provence, des mesures dans ce domaine. Les pouvoirs publics vont ainsi lancer un plan de sauvetage exceptionnel pour quatre grandes copropriétés privées dégradées à Marseille, ont indiqué mardi le président Emmanuel Macron et la mairie de Marseille.

"Pour quatre d'entre elles [des copropriétés dégradées], nous allons mener des opérations de requalification des copropriétés dégradées d'intérêt national (ORCOD-IN) pour mobiliser des moyens exceptionnels d'intervention et mieux lutter contre les marchands de sommeil. Il y a urgence", a expliqué le président au quotidien régional La Provence. La mairie de Marseille a également fait état à l'AFP de ces quatre ORCOD-IN prévues, ainsi qu'un plan d'intervention sur d'autres copropriétés privées dégradées.

L'hôpital reconstruit dans les quartiers Nord 

Après avoir échangé avec des militaires blessés en rééducation à l'hôpital Laveran dans le 13e arrondissement, le président de la République a annoncé la construction d'un nouveau site pour l'Hôpital d'instruction des Armées, pour un montant de 300 millions d'euros. L'établissement sera reconstruit à Sainte-Marthe, toujours dans les quartiers Nord, pour améliorer l'accès aux soins des populations de ces quartiers. Il sera notamment doté d'un service d'urgences fonctionnant 24 heures sur 24.

L'Etat va par ailleurs débloquer 240 millions d'euros supplémentaires pour la modernisation des hôpitaux l'Assistance publique de Marseille, doublant le volume de son aide engagée dans l'acte I du plan "Marseille en grand". 

"Il est clair que le contexte que nous connaissons, les coûts qui augmentent, l'accélération des besoins, nous ont conduit à revoir les choses", a expliqué Emmanuel Macron. Au total, l'Etat investira 479 millions d'euros pour le projet de modernisation de l'AP-HM, a-t-il précisé,"un investissement inédit".

Une petite phrase sur l'emploi qui fait réagir

"Je suis sûr de trouver 10 offres d'emploi sur le Vieux-Port", la réponse d'Emmanuel Macron à une Marseillaise dont le fils ne touche plus le RSA a suscité des réactions ce mardi. "Moi, si je vais sur le Vieux Port, je suis persuadé d'en trouver un peu moins, mais peut-être que le président de la République est plus doué que moi pour trouver des emplois", a botté en touche le maire Benoît Payan interrogé sur cette petite phrase du président par BFMTV. 

Le maire a cependant ajouté : "Dans le contexte, ce n'était pas forcément ce qu'il fallait dire, et la manière dont il fallait le dire, même si on est en recherche d'emplois dans la restauration. Pour autant, le problème de l'emploi ne se résume pas à une phrase ou ce genre de déclaration (...) je ne suis pas son avocat, j'espère que ce n'était pas vraiment ce qu'il voulait dire".  

France 3 Provence-Alpes a par ailleurs vérifié s'il était si facile de dégoter un emploi dans les restaurants du quartier. "La dureté et la pénibilité du service font que les gens ne veulent plus faire cette profession", a déploré le patron du restaurant le Relais 50. Petit bémol, si les offres existent, elles nécessitent souvent certaines qualifications ou une formation au préalable. 

Un échange autour de la venue de Mbappé à l'OM

Lors d'un bain de foule dans la cour de récréation de l'école primaire Saint-André, dans la cité où a grandi Zinédine Zidane, Emmanuel Macron a été interpellé par de jeunes supporters de l'OM. "Tu peux appeller Mbappé? ", lui lance l'un d'eux. Le chef de l'Etat n'a pu que reconnaître son impuissance sur ce dossier.  "Tu veux qu’il vienne à Marseille ? J’ai déjà essayé, ça, on n'y arrivera pas", a concédé le président de la République.

durée de la vidéo : 00h01mn18s
Kylian Mbappé à l'OM ? Le président de la République, Emmanuel Macron, répond aux élèves Saint-André à Marseille de l'école. ©FTV

Le chef de l'Etat conclura ce déplacement exceptionnel à Marseille mercredi par une visite du port.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité