Macron à Marseille : le chef de l'Etat veut "inventer une nouvelle Cité radieuse dans les quartiers Nord"

Le président de la République a conclu, mardi soir au Mucem, sa deuxième journée de visite à Marseille en livrant sa vision sur la culture méditerranéenne.

Une nouvelle journée riche en événements. Emmanuel Macron a fini, mardi 27 juin, son périple à Marseille par un long discours au Mucem pour présenter sa vision du port maritime mais aussi les grandes lignes pour la culture méditerranéenne. Il avait, plus tôt dans la journée, fait un point et des annonces sur l'éducation et la santé. Revivez cette journée avec France 3 Provence-Alpes.

  • 21h50 : ce direct est maintenant terminé

Vous pouvez retrouver l'essentiel de cette deuxième journée de visite d'Emmanuel Macron résumée en cinq temps forts. Et retrouvez-nous dès demain en direct pour suivre les derniers déplacements du chef de l'Etat dans la cité phocéenne.

  • 21h25 : une ambition culturelle pour Marseille

Alors qu'Emmanuel Macron se trouve au Mucem, il annonce vouloir renforcer l'ambition culturelle de Marseille, en devenant un "épicentre" de la culture. Il souhaite notamment créer une "résidence d'artistes".

Il souhaite aussi que dix grands quartiers d'architecture contemporaine voient le jour, afin d'"inventer une nouvelle cité radieuse dans les quartiers nord". Il créera un "concours d'architectes" pour ce projet.

Trois grands studios seront construits à Martigues et Marseille dans les années à venir. "Il y aura des scènes d'envergure internationale pour faire des tournages et des écoles qui vont permettre à des scénaristes et réalisateurs d'être formés.

Le chef de l'État a également annoncé avoir demandé au Louvre et au centre Pompidou de "partager des œuvres des collections permanentes avec Marseille".

  • 21h20 : "une saison Méditérannée" à l'horizon 2026

Emmanuel Macron a précisé vouloir faire une "saison Méditérannée pour 2026" dans le but de "faire émerger des projets communs entre toutes les rives", en regroupant les entrepreneurs et innovateurs de la Méditérannée.

  • 21h14 : Marseille capitale de la Méditérannée du numérique

Le chef de l'État se félicite que Marseille soit le "septième plus grand hub au monde" avec ses câbles sous-marins déployés. "Il faut continuer de multiplier les data center", a-t-il annoncé.

Emmanuel Macron fait une annonce sur "un projet d'école de l'économie bleue", en partenariat avec Aix-Marseille université. Celle-ci se tiendra sur le grand port avec pour objectif "former des centaines voire milliers de jeunes venant des quartiers nord" ayant pour ambition de se tourner vers la Méditérannée.

  • 21h05 : un port maritime exemplaire

Emmanuel Macron revient sur la rénovation du port maritime de Marseille. Il parle d'un "port exemplaire, en matière de décarbonation". Il annonce plusieurs mesures pour ce grand port, "accélérer l'électrification du port", "la décarbonation des flottes", "développer le ferroviaire et le fluviale".

Il annonce l'investissement de 150 millions d'euros pour accélérer l'électrification de ce port d'ici 2027.

Il annonce les ambitions : "un port qui va s'ouvrir, développer de l'activité et d'embrasser à nouveau la Méditerranée tout en étant décaborné."

"Marseille doit devenir un grand centre des plaques d'énergie", a-t-il rajouté. Le chef de l'État souhaite également "accélérer dans la production du solaire", dans un objectif de favoriser les énergies renouvelables.

  • 20h58 : Emmanuel Macron revient sur "Marseille en grand"

Le président de la République revient sur les forces de ce plan lancé en 2021. "Marseille en grand c'est un projet collectif. C'est au fond trois valeurs." Le chef de l'État parle d'abord "du respect" de ce projet. "C'est de dire la vérité aux gens et à côté de tout faire pour s'en sortir."

C'est aussi un projet d'ambition pour Emmanuel Macron. "L'idée c'est de s'occuper de l'urgence, mais aussi de se projeter tous ensemble".

Il évoque enfin la "confiance dans tous les acteurs". Le président se dit impressionné par les associations de terrains, les entrepreneurs, les élus, les militaires, les forces de sécurité intérieure qu'il a pu rencontrer sur place.

Il est revenu sur les objectifs tenus depuis le début du lancement, mais aussi sur les aides attribuées, pour la rénovation des établissements scolaires notamment. "Ce qui avait été annoncé est maintenant chose faite", a-t-il déclaré.

  • 20h50 : arrivée d'Emmanuel Macron au Mucem

Le président de la République vient tout juste d'arriver sur la terrasse du Fort Saint-Jean au Mucem. Le discours ne va pas tarder à commencer.

  • 20h28 : résumé de la deuxième journée de la visite d'Emmanuel Macron 

Si certaines informations vous manquent sur la deuxième journée de la visite du président de la République dans le cadre de l'acte II du plan "Marseille en grand", France 3 Provence-Alpes vous a résumé les cinq temps forts de ce mardi. Au programme, de nouvelles annonces sur la santé et le logement.

  • 20h08 : le discours du président de la République autour de la culture va bientôt commencer

Emmanuel Macron va prononcer dans quelques instants un discours autour de la culture et de la place "la place singulière de Marseille, véritable porte d'entrée de la Méditerranée", d'après l'Elysée.

Il s'exprimera depuis la terrasse du Fort Saint-Jean au Mucem.

  • 19h36 : Macron annonce un plan de sauvetage exceptionnel pour les copropriétés dégradées

Le chef de l'Etat a pris un peu d'avance sur son programme à Marseille. Alors que la journée de mercredi doit être consacrée au logement, Emmanuel Macron a annoncé, dans La Provence, des mesures dans ce domaine. Les pouvoirs publics vont ainsi lancer un plan de sauvetage exceptionnel pour quatre grandes copropriétés privées dégradées à Marseille, ont indiqué mardi le président Emmanuel Macron et la mairie de Marseille.

"Pour quatre d'entre elles [des copropriétés dégradées], nous allons mener des opérations de requalification des copropriétés dégradées d'intérêt national (ORCOD-IN) pour mobiliser des moyens exceptionnels d'intervention et mieux lutter contre les marchands de sommeil. Il y a urgence", a expliqué le président au quotidien régional La Provence. La mairie de Marseille a également fait état à l'AFP de ces quatre ORCOD-IN prévues, ainsi qu'un plan d'intervention sur d'autres copropriétés privées dégradées.

  • 19h21 : les manifestants rassemblés bloqués par des CRS

Un cordon de CRS bloque les plusieurs centaines de manifestants protestant sur le Vieux-Port contre la visite du président de la République.

Ils ne peuvent donc pas rejoindre le Mucem, là où Emmanuel Macron prononcera son discours à 20h.

  • 18h54 : rassemblement au Vieux-Port pour protester contre la venue d'Emmanuel Macron

Des centaines de personnes se sont réunies sur le Vieux-Port au niveau de l'ombrière pour "dire non à la venue de Macron".

 Sur les pancartes, on peut lire "Marseille se soulève" ou encore "C'est pas ton laboratoire, c'est Marseille BB ! Macron Dégage !". Les manifestants expriment leur désaccord face à la politique migratoire du gouvernement, à la dissolution du collectif écologiste les Soulèvements de la Terre ou encore sur les annonces du président à propos de l'éducation.

Le monument a ouvert ses portes en juin 2022. En un an, il a accueilli près d'un million de visiteurs.

  • 18h40 : inauguration officielle de la grotte Cosquer 

Le chef de l'État s'est rendu à la Villa Méditerannée où il a officiellement inauguré la reproduction de la grotte Cosquer. Renaud Muselier, la ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, et Henri Cosquer, celui qui a découvert la grotte, étaient réunis.

Le monument a ouvert ses portes en juin 2022. En un an, il a accueilli près d'un million de visiteurs.

  • 18h27 : des vacances scolaires plus courtes

En visite à l’école Saint-André-La Castellane, en cours de rénovation, dans le 16e arrondissement de Marseille, Emmanuel Macron a annoncé vouloir repenser le temps scolaire. L'objectif affiché : réduire les inégalités entre les enfants, issus de différents milieux.

Le président de la République a comparé le modèle allemand avec notre système scolaire. La rédaction de France 3 Provence-Alpes a écrit un article sur l'organisation des vacances scolaires chez nos voisins européens.

  • 16h59 : après les annonces du président, Benoît Payan tacle Renaud Muselier

"Ce n'est pas parce que je n'ai pas la couleur politique du président de la Région (c'est-à-dire Renaud Muselier qui fait partie de la majorité) qu'il doit délaisser ma ville" a fustigé le maire de Marseille. "Je n'ai eu que deux lycées en dix ans de construits dans la ville" regrette Benoît Payan pointant la responsabilité de la Région. "Il n'y a pas de raisons qu'on soit délaissé. L'argent public n'appartient à personne ni à la droite ni à la gauche. Il faut aider Marseille". Une réaction du maire de Marseille contre Renaud Muselier qui montre que la visite d'Emmanuel Macron est également au centre d'enjeux locaux liés aux municipales de 2026, ainsi que l'explique notre article.

  • 16h38 : Benoît Payan commente la petite phrase d'Emmanuel Macron sur le chômage

 "Je fais le tour du Vieux-Port et je suis sûr que je vous trouve 10 offres d'emploi". Le maire de Marseille a commenté auprès du journal la Provence la petite phrase polémique prononcée ce lundi par le président. "Si je vais au Vieux-Port, je suis persuadé d'en trouver un peu moins. Mais peut-être que le Président est plus doué que moi pour trouver des emplois" a plaisanté Benoît Payan. "Le problème de l'emploi ne se résume ni à une phrase, ni à ce genre de déclaration. [...] J'espère que ce n'était pas exactement ce qu'il voulait dire", a également réagi l'édile.

  • 16h01 : Emmanuel Macron annonce la construction d'un nouvel hôpital militaire

Le président a confirmé la construction d'un nouvel établissement hospitalier pour les forces armées à Sainte Marthe, près des quartiers Nord. L'hôpital sera également ouvert "24 heures sur 24, à toute la population".

  • 15h44 : l'effort de l'Etat pour l'AP-HM va doubler en trois ans annonce le président 

"J'ai décidé d'octroyer une aide supplémentaire de 240 millions d'euros à l'AP-HM. Au total l'Etat investira 479 millions d'euros pour le projet de modernisation de l'AP-HM soit un doublement de l'effort financier de l'État en 3 ans", a déclaré Emmanuel Macron.

  • 15h20 : Emmanuel Macron rencontre les blessés militaires de l'hôpital de Laveran

Le chef de l'Etat a promis à un patient légionnaire de rendre visite à la ville d'Aubagne, siège de la Légion étrangère.

  • 15h08 : L'hôpital Laveran sera reconstruit dans les quartiers nord

Selon France Bleu, Emmanuel Macron a promis de reconstruire l'hôpital Laveran à Sainte Marthe de Marseille, dans les quartiers nord. Un accès aux soins sera fourni aux patients civils comme c'est déjà le cas à Laveran. Le budget total pour ce nouvel hôpital s'élève à 300 millions d'euros.

  • 14h45 : le président est arrivé à l'hôpital militaire Laveran

Après avoir reçu les honneurs militaires, Emmanuel Macron salue le personnel de l'hôpital avec le Ministre de la santé François Braun.

  • 14h26 : "Il faut vraiment reculer sur la fermeture des classes"

Dans un échange poli mais ferme, Sébastien Délogu, député LFI des Bouches-du-Rhône a interpellé le président : "Il faut vraiment reculer sur la fermeture des classes [...] dans le 15/16" a insisté le député. "On ne peut pas prétendre investir dans l’éducation quand on ferme 8 classes dans le même temps", a également écrit sur Twitter le député. 

  • 14h11 : Emmanuel Macron veut rouvrir le débat sur le temps scolaire dans l'année.

"On doit rouvrir un débat qui est celui du temps scolaire dans l'année, une des autres grandes hypocrisies françaises", a estimé mardi Emmanuel Macron lors de la visite du chantier de l’école Saint-André-La Castellane. "On a des enfants qui ont deux mois et demi parfois de vacances, presque trois pour certains", a poursuivi le chef de l'Etat. "La conséquence de cela, c'est qu'on bourre les semaines de nos enfants, qui arrivent crevés tous les soirs", a-t-il déploré.

  • 13h58 : Emmanuel Macron ferme la porte à un troisième mandat 

En visite à l’école Saint-André-La Castellane, le président de la République a déclaré ne pas vouloir briguer un troisième mandat présidentiel."Moi, j'ai été réélu en 2022. Je ne peux plus y aller après", a-t-il répondu à un élève de l’école qui lui demandait s’il allait se représenter, rapporte le journal la Provence.

  • 12h13 : Samia Ghali fière de recevoir le président à Saint-André

La maire-adjointe au maire Samia Ghali a rappelé sur Twitter que 19 millions ont été engagés sur le prjet de l'école de Saint-André.

  • 12h08 : "hypocrisie, hypocrisie"

"Les inégalités sont là. Les familles qui habitent ici n'ont pas les mêmes chances que les familles qui habitent dans les quartiers Sud. Hyprocrisie, hypocrisie, moi je dis", répond le président Macron interpellé sur les risques d'inégalité de ce système.

  • 12h03 : la FSU opposée à l'expérimentation 

"Cette expérimentation a vu le jour vraiment à marche forcée, malgré une opposition à la fois syndicale très forte et des écoles qui étaient le coeur de cible, c'est-à-dire les écoles des quartiers Nord", a rappelé Virginie Akliouat, secrétaire départementale de la FSU-SNUipp (premier degré), qui avait appelé à manifester lundi soir devant la préfecture avec l'intersyndicale.

"Le danger c'est qu'on n'ait plus affaire à une école de la République mais à des écoles complètement différentes en fonction des territoires", avec au final une "véritable rupture d'égalité des chances", s'inquiète-t-elle, déplorant l'absence totale de transparence quant aux modalités de sélection, de déploiement de ces projets et d'allocation des fonds.

  • 12h00 : 82 écoles innovantes sélectionnées

Emmanuel Macron a fait un premier bilan de la mise en place à Marseille d'une expérimentation pédagogique baptisée "l'école du futur", dotée de 2,5 milliards d'euros avec  A ce jour, 82 écoles ont été sélectionnées pour mener à bien un projet d'établissement spécifique, avec la possibilité pour le directeur de participer au choix de son équipe. L'expérience est appelée à être généralisée à l'ensemble du territoire.

  • 11h46 : "Mbappé à l'OM ? j'ai déjà essayé"
  • 11h30  : le Pass culture dans les écoles

Emmanuel Macron a annoncé que le Pass culture des collèges serait ouvert aux enseignants des écoles primaires.

  • 11h23 : 1,5 milliard d'euros pour les écoles

Le maire de Marseille a souligné au président et son ministre de l'Education nationale Pap Ndiaye qu'avec la crise de l'énergie et la flambée du prix de l'énergie, le budget initial de 1,2 milliard pour le plan écoles est aujourd’hui de 1,5 milliard d'euros.

  • 11h15 : 60 écoles livrées d'ici la fin de l'année

"C’est du jamais vu. Jamais, dans Marseille, on aura mis autant d’écoles en chantier. Parce qu’on le doit aux Marseillais et aux Marseillaises. Ce que nous sommes en train de faire, ce n’est que la justice. Même si c’est inédit depuis 1945, c’est normal. Et je suis fier que l’on soit capable de livrer 60 nouvelles écoles d’ici la fin du mandat", a indiqué le maire de Marseille, Benoît Payan concernant le plan Ecoles.

  • 10h58 : bain de foule dans la cour de récré 

Après avoir "tombé" la veste, le président de la République a longuement échangé avec les enfants et des enseignants au cours d'un long bain de foule dans la cour de récréation du groupe scolaire Saint-André.

  • 10h40 : "Macron, Macron"

A l'école Saint-André, dans la cité de la Castellane où a grandi Zinédine Zidane, le président a été accueilli par les enfants, au cri de "Macron, Macron". Aux côtés d'Emmanuel Macron, le maire de Marseille Benoît Payan avait pourtant tenté de reprendre un enfant "tu dis pas Macron, mais Monsieur le Président." Le chef de l'Etat a parlé foot et OM avec les jeunes élèves de l'école primaire.

  • 10h02 : Emmanuel Macron à l'école maternelle Saint-André 

Avec l'acte I du plan "Marseille en grand", Marseille a obtenu un soutien exceptionnel de l'État de 400 millions d'euros, auxquels s'ajoutent 650 millions d'euros en garanties d'emprunt pour rénover 174 des 470 écoles de la ville. 

28 chantiers ont été lancés depuis deux ans. L'école Saint-André à l'Estaque en fait partie.

  • 9h38 : visite prévue à Lavéran

Ce sera l'autre étape importante du jour pour Emmanuel Macron. Le président se rendra à l'hôpital des Armées de Lavéran dans les quartiers nord. Un établissement où atterrissent les blessés des règlements de comptes qui ensanglantent les cités marseillaises.

  • 9 heures : une matinée dans les écoles

Depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir à Marseille en 2020, c'est le dossier prioritaire de la nouvelle municipalité. Le bugdet consacré à la rénovation des écoles s'élève à 1,2 milliard d'euros pour 174 des 472 établissements à la charge de la Ville. Ce mardi matin, Emmanuel Macron va se rendre à l'école primaire de Saint-André, à l'Estaque, dans les quartiers nord de la ville. 

Le président de la république rencontrera ensuite les directeurs des "écoles innovantes". 59 établissements : 38 sont classés REP ou REP+, mais 21 ne le sont pas, ce qui représente près de 36%. 

    L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    choisir une région
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité