REPLAY. Match des héros : Drogba, Nasri, Jul et Tony Parker au Vélodrome pour l'Unicef

Des footballeurs de légende, des sportifs et des artistes se sont réunis mercredi soir au stade Vélodrome à Marseille pour le "match des héros". Une rencontre caritative exceptionnelle organisée par l'Unicef à revoir en replay.

Des stars du football mais aussi de nombreuses personnalités ont participé au "match des héros", une rencontre de gala inédite co-organisée par l'Unicef et la fondation de Didier Drogba dans le but de récolter des fonds pour l'éducation en Côte d'Ivoire. 30.428 spectateurs avaient pris leur billet pour assister à ce choc exceptionnel au stade Vélodrome.

Le match est à revoir ici : 

durée de la vidéo: 02 h 18 min 06
Le match des héros

La rencontre est à nouveau diffusée sur notre chaîne France 3 ce samedi 16 octobre à 12h55.

Construire une école en Côte d'Ivoire

Le score finale de cette grande rencontre, 7-4, est anecdotique, bien que révélateur d'une partie forte en émotions. Le match des héros était avant tout placé sous le signe de l'humanitaire.

"L'éducation est essentielle dans les pays à faibles revenus", explique Jean-Marie Dru, président d'Unicef France. "Je suis très honoré que tous les joueurs aient accepté".

En Côte d'Ivoire, 1,6 millions d'enfants ne vont pas à l'école. "La qualité insuffisante de l’enseignement et le manque de salles de classe privent de nombreux enfants d’accès à une éducation de base", peut-on lire sur le site de l'Unicef.

Une des solutions apportées par l'Unicef : l'initiative Conceptos Plasticos. "L'idée vient de deux ingénieurs colombiens, explique Jean-Marie Dru. On ramasse les sacs plastiques, on les transforme en briques étanches pour construire des écoles".

Grâce à l'argent récolté au match des héros (prix des billets, tombola et dons), près de 430.000 euros, l'initiative Conceptos Plasticos va permettre la construction d'une école en Côte d'Ivoire.

"Autant de belles personnalités réunies pour une belle cause, ça me fait plaisir", témoigne le natif d'Abidjan, Didier Drogba, dont la fondation née en 2007 a déjà permis la construction d'une école. "C'est vraiment une cause qui me tient à coeur. (...) L'éducation est un prérequis au développement d'un pays"

Un festival de buts

Deux teams se sont affrontées, pour la bonne cause. Côté OM Legends, Samir Nasri, Robert Pires, Jul, Djibril Cissé, Didier Drogba, Fabrizio Ravanelli, Fabien Barthez, Basile Boli, Daniel Van Buyten, Taiwo ou encore Habib Beye ont poussé le ballon rond.

Côté Unicef, on a pu admiré le talent de Jens Lehmann, Matt Pokora, Tony Parker, Teddy Riner, Christian Karembeu, Eric Abidal, David Trezeguet, Ricardo Carvalho, Patrick Kluivert, Cambiasso, Mendieta. Et bien d'autres.

L'ancien attaquant Fabrizio Ravanelli a ouvert le score, quelques minutes après le début du match. 

"C'est difficile d'oublier Marseille. (...) L'OM restera toujours dans mon coeur", a-t-il commenté, au moment de sa sortie du terrain.

A la mi-temps, le score est de 2 à 1 pour l'équipe Unicef grâce aux but du pilote Pierre Gasly et de Mendieta. Mais l'OM reprend le dessus en deuxième partie de match avec un triplé de Didier Drogba, un but de Pirès, un but de Benoît Cheyrou, et un de Louis Saha.

"Il fallait montrer l'exemple (rire), a commenté Didier Drogba. Je suis très content de cette soirée. L'accueil est chaleureux, le public a répondu présent. C'est énorme. Je suis très ému. Revenir au Vélodrome dans ces conditions, c'est exceptionnel". 

Le match se termine à 15 contre 15, et sur un but de Toifilou Maoulida pour la team OM et un but pour la team Unicef  qui réduit le score sur un coup franc (7-4).

"A jamais marseillais, repose en paix Boss", peut-on lire sur la bandelette de Maoulida.

Choc de héros, entre amis

"Tout est réuni pour que tout se passe bien. Tout le monde a répondu présent pour la bonne cause", s'est réjoui Robert Pirès, à quelques heures du début du match des héros. 

A l'apporche du match, les stars se sont rencontrés, dans la bonne humeur : 

De son côté, le tennisman Benoît Paire a confié être "un peu stressé" : "Comme si j'allais jouer un match alors que c'est simplement pour m'amuser et prendre du plaisir. (sourire) Pour moi, fan de l'OM, ça me fait chaud au coeur. Rentrer sur le stade comme ça avec tous ces anciens joueurs..."

"Une grande fête"

Toifilou Maoulida, ancien joueur de l'OM et nouvel entraîneur adjoint de l'équipe des moins de 19 ans depuis juillet dernier, fait partie des remplaçants de l'équipe OM Legends. Parrain de l'association Ela, le sportif participe "avant tout pour la bonne cause" : "Tout ce qui touche les enfants, ça me touche. Surtout ne pas oublier d'où on vient". 

"Je n'ai pas hésité une seconde, poursuit-il. Et ça offre aussi la possibilité de revoir des anciens coéquipiers comme Lorik Cana, j'ai hâte de voir Taïwo, "Mamad", Djibril... et les autres générations aussi. (...) ça va être énorme. Rejouer au Vélodrome, fouler la pelouse, sortir les crampons, pourquoi pas la bandelette si j'ai la chance de marquer un but. (...) ça va être que du bonheur, une grande fête".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport om société humanitaire international monde