• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Méditerranée : l'Ocean Viking porte secours à 356 migrants en quatre jours au large de la Libye

Les volontaires de l'Ocean Viking portent secours à 81 migrants fuyant la Libye, dimanche 11 août. / © Anne CHAON / AFP
Les volontaires de l'Ocean Viking portent secours à 81 migrants fuyant la Libye, dimanche 11 août. / © Anne CHAON / AFP

Un nouveau sauvetage de 105 personnes a eu lieu lundi en Méditerranée. L'Ocean Viking a secouru, depuis vendredi 9 août, 356 migrants lors de quatre sauvetages de bateaux pneumatiques en détresse, au large de la Libye. 

Par ED et AFP

Parti en mer dimanche 4 août, l'Ocean Viking a déjà mené, une semaine plus tard, quatre missions de sauvetage avec succès.

Le nouveau bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières a pu porter secours, entre vendredi 9 et lundi 12 août, à 356 migrants en détresse sur quatre canots pneumatiques, au large de la Libye.

La capacité maximum du navire est estimé entre 200 et 300 personnes.
 
105 personnes ont été sauvées, lundi, par les secouristes de l'Ocean Viking lors d'un sauvetage périlleux. Chaque jour passé en eaux libyennes conduit à un nouveau sauvetage pour l'ONG.

Dimanche, l'organisation humanitaire avait conduit au sauvetage de 81 hommes, majoritairement soudanais, sur un bateau pneumatique bleu.
 

Les rescapés, partis de la Libye samedi soir, ont accueilli les sauveteurs avec des applaudissements, en prenant des selfies, a constaté l'AFP. 

Certains portaient des bouées en caoutchouc noir autour du cou, absolument inefficaces, selon les sauveteurs.
 

L'Ocean Viking continue de patrouiller les eaux internationales, à environ 100 kilomètres de Tripoli.

"Nous sommes les seuls dans la zone, les garde-côtes libyens ne répondent pas", a expliqué le coordinateur des opérations de recherche et de secours de SOS Méditerranée, Nicholas Romaniuk. Selon lui, les conditions météorologiques favorables pourraient inciter aux départs.

Repérés grâce à un avion de l'Union Européenne

Samedi 10 août dans la matinée, au large de la Libye, les secouristes avaient déjà repéré une embarcation pneumatique et secouru les 80 personnes à son bord, également majoritairement des hommes et adolescents d'origine soudanaise. 

Les bateaux sauvés ont pu être repérés grâce aux survols d'avions de l'Union Européenne, a expliqué le chef de mission de MSF, Jay Berger, à l'AFP.

Samedi, c'est en suivant la trajectoire de l'engin vers le nord que le canot a pu être découvert et les migrants secourus.


Vendredi 9 août, l'Ocean Viking avait pu recueillir, lors de sa première mission de sauvetage, 85 migrants, dont 4 enfants, également d'origines sub-sahariennes, qui naviguaient sur un bateau pneumatique en détresse. Le plus jeune rescapé a seulement un an. 

Des traces de torture sur les corps

"Ça s'est bien passé", raconte un sauveteur dans une vidéo d'SOS Méditerranée. "On les a approchés avec nos canots, on s'est présentés comme une organisation humanitaire. Les gens nous ont paru très calmes. Nous avons réussi à donner des gilets de sauvetage à tout le monde, et tous les faire venir sur le bateau."

Les personnes secourues souffrent de déshydratation et beaucoup de la gale.

Certaines personnes secourues sont souffrantes, selon un médecin de MSF interrogé par l'AFP. "Les personnes secourues souffrent de déshydratation et beaucoup de la gale". Il a aussi noté "de nombreuses blessures héritées de tortures".

160 migrants toujours bloqués sur l'Ocean Arms

"Tous sont en sécurité à bord de l'Ocean Viking", indique SOS Med, qui rappelle que le navire Ocean Arms, qui abrite 160 naufragés, est maintenu en mer depuis 10 jours, au large de l'île italienne de Lampedusa.  
 

Parti la semaine dernière du port de Marseille, l'Ocean Viking navigue sous pavillon norvégien. Il a pris le relais de l'Aquarius qui avait dû abandonner ses missions en décembre 2018, privé de pavillon. En près de deux ans et demi, l'Aquarius a secouru 29 523 naufragés.

L'Italie refuse de les accueillir

Le ministre italien de l'Interieur, Matteo Salvini, a déjà informé Oslo qu'il ne souhaitait pas accueillir ces migrants en Italie. "L'Italie n'est pas juridiquement tenue, ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés."

Depuis le début de l'année, 840 personnes auraient disparu en Méditerranée, selon l'Organisation internationale pour les migrations. Il s'agit de la route migratoire la plus dangereuse au monde. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus