Qui est Pierre-Edouard Colliex, nouveau préfet de police des Bouches-du-Rhône et ancien conseiller de Gérald Darmanin ?

Pierre-Edouard Colliex est nommé préfet de police des Bouches-du-Rhône sur la proposition de Gérald Darmanin et succède à Frédérique Camilleri.

Marseille change de préfet de police. Pierre-Edouard Colliex succède à Frédérique Camilleri, qui était depuis trois ans à la tête de la police dans les Bouches-du-Rhône. C'est le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin qui a annoncé sa nomination sur les réseaux sociaux. France 3 Provence-alpes vous détaille trois choses à savoir sur le nouveau préfet de police.

Il a occupé le poste de conseiller police auprès de Gérald Darmanin

Depuis juillet 2022, Pierre-Edouard Colliex était nommé membre de la mission opérationnelle de sécurité et de défense auprès du ministre de l'Intérieur, en qualité de conseiller police. Il a remplacé à ce poste le commissaire général Olivier Dimpre. 

C'est Gérald Darmanin en personne qui a annoncé sa nomination sur le réseau social X ce mercredi 7 février. "Il aura pour mission prioritaire de poursuivre une lutte implacable contre le narcobanditisme et la délinquance, et d’assurer le bon déroulement des échéances olympiques à Marseille", déclare le ministre de l'Intérieur.

Il a été commissaire divisionnaire dans les Pyrénées-Orientales

Formé à Sciences Po Paris et à l'Ecole nationale supérieure de la police selon Acteurs Publics, Pierre-Edouard Colliex est policier depuis 1999. Il a été nommé directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Orientales, au rang de sous-préfet, en 2005. Quatre ans plus tard, il a été promu au grade de commissaire divisionnaire de police.

Un commissaire divisionnaire est un haut fonctionnaire de l'Etat nommé par décret du président de la République. Un commissaire de police peut accéder au grade de commissaire divisionnaire après neuf années d'exercice. 

Il a fait partie de l'équipe de Didier Lallement

En 2021, Pierre-Edouard Colliex a été nommé contrôleur général des services actifs de la police nationale, conseiller technique chargé des affaires de police au cabinet du préfet de police alors en poste, Didier Lallement.

Il a plaidé pour une meilleure reconnaissance du travail de la police

En octobre 2019, après l'attentat à la préfecture de police qui avait coûté la vie à trois policiers et un employé de la préfecture, Pierre-Edouard Colliex, alors commissaire divisionnaire et médiateur interne de la police nationale, publiait une tribune pour une meilleure reconnaissance du travail de la police.

"C’est aujourd’hui le principal défi pour les policiers : retrouver leur fierté, ce sentiment qu’ils devraient spontanément éprouver et dont ils sont trop souvent privés", déclarait-il alors.