Réchauffement climatique : le début du reboisement en Provence- Alpes Côte d'Azur

Publié le

Le réchauffement climatique a détruit plus de 5.500 hectares de forêt dans la région cet été. Des aides régionales et nationales sont mises à disposition pour replanter, reboiser. Des initiatives, plus naturelles, tentent en parallèle de rendre plus résilientes ces forêts.

Alors que la région Provence-Alpes Côte d'Azur a connu, comme tout le reste de la France, des épisodes dramatiques de feux de forêt cet été, l'heure est aujourd'hui au reboisement.

"Avec 1,5 million d'hectares, la forêt en Provence-Alpes-Côte d'Azur représente 9,4 % de la forêt française", précise l'Office national des forêts (ONF). La région possède le deuxième plus haut taux de boisement en France, après la Nouvelle-Aquitaine. À titre comparatif, la région PACA possède 48 % de forêts, tandis que la moyenne nationale est à 29 %.

La région PACA possède plus de forêts privées (55 %) que de forêts publiques (45 %). La forêt domaniale des Calanques, dans les Bouches-du-Rhône, est la plus visitée en Paca, avec plus de 200 000 touristes par an.

Des initiatives pour reboiser

Le réchauffement climatique a, cette année, largement impacté les forêts aux alentours. Les 352 incendies ont ravagé près de 5.500 hectares de la région PACA.

Pour reconstituer ces espaces partis en fumée, plusieurs initiatives ont été proposées par l'ONF, notamment les îlots d'avenir. L'objectif du projet appelé "MedForFutur" : "replanter les forêts méditerranéennes par des essences d'arbre plus résistantes à la sécheresse et à la chaleur." "Ce sont des endroits où l'on teste différentes essences et provenances, où les semenciers sont connus", précise l'ONF.

Pour Eric Raffi, représentant Paca de Snupfen Solidaires, syndicat de l'ONF, ces essences sont "limitées". "Ces listes d'essences ne sont pas mises à jour assez régulièrement avec le réchauffement climatique. Si on veut planter quelque chose qui vient de Turquie, pour des temps secs et chauds, adapté à la région PACA, on ne peut pas", explique-t-il.

Des aides financières existent au niveau régional. Lors de ses vœux de bonne année, le président de la région, Renaud Muselier, a promis de planter d'ici 2028 cinq millions d'arbres, soit un par habitant. Il souhaite faire de la région Paca, "une région neutre en carbone d'ici 2050". Au début de son mandat, il envisageait d'en planter seulement un million.

À l'échelle nationale, le président de la République a annoncé, le 28 octobre 2022, vouloir planter "un milliard d'arbres" d'ici à 2032, alors que 72.000 hectares de terres ont brûlé cet été. Cela permettra de financer 10 % des forêts du territoire.

Des aides contestées

Philippe Canal, secrétaire adjoint de Snupfen Solidaires, modère cette aide nationale. "Ce n'est pas beaucoup plus de ce qui se fait actuellement", précise-t-il. 85 millions d'arbres sont plantés chaque année, soit 850 millions d'arbres en dix ans, en temps normal.

Pour lui, cette annonce ne s'attaque pas aux réels problèmes forestiers. "Cette aide ne concerne que 10 % de la surface, comme si les 90 % restants ne subissaient pas le changement climatique", ajoute-t-il. Philippe Canal déplore également le fait de ne pas financer suffisamment les effectifs, en baisse au sein de l'ONF.

Ces plantations sont, pour Eric Raffi, de la "poudre aux yeux pour occuper la population et les journalistes, alors que l'État s'en préoccupe de moins en moins".

Régénération naturelle

Il soutient l'idée d'une régénération naturelle. L'écosystème se régénère naturellement après une destruction totale ou partielle du domaine forestier.

Alors que "40 à 50 % des plantations sont perdues", dues aux conditions climatiques, Eric Raffi souhaiterait que l'argent dédié au couvert forestier soit mis ailleurs. Pour lui, le financement doit se porter principalement sur la recherche pour la résilience et la préservation des forêts.

Face à l’urgence climatique, France 2 propose aujourd’hui à 20h45, une grande soirée d’appel aux dons pour soutenir la régénération et la préservation des forêts, partout en France.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité