Règlement de compte : mort d'un homme de 20 ans dans un nouveau "narchomicide" à Marseille

Un homme de 20 ans est mort tué par balles dans une voiture sur un point de trafic de drogue dans le quartier des Grands-Carmes dans le 2ᵉ arrondissement de Marseille, dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 juin.

Les balles ont recommencé à siffler à Marseille, après la tentative d'homicide sur deux hommes, cité des Rosiers, ce vendredi 21 juin, un jeune homme de 20 ans, est mort tué par balles, dans le 2ᵉ arrondissement de Marseille, ce samedi 22 juin.

Un sixième "narchomicide"

Un homme de 20 ans a succombé sous les balles dans le quartier des Grands-Carmes (2ᵉ arrondissement de Marseille) dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 juin, indique Nicolas Bessone, procureur de la République, confirmant une information de La Provence.

L'homme défavorablement connu des services de police pour ses liens avec le trafic de drogue a été abattu dans une voiture sur un point de deal identifié comme tel par la police.

Le parquet a précisé qu'il s'agissait "d’un narchomicide", le sixième depuis le début de l'année, selon le décompte du parquet.

Des munitions de calibre 9mm, ont été retrouvées sur place. La victime a été atteinte par les projectiles à la tête et au thorax.

L'auteur du meurtre a pris la fuite. Une enquête a été ouverte.

Le 8 avril, un homme de 24 ans est mort assassiné dans un guet-apens à la Joliette. Le 27 avril, un jeune homme de 19 ans a été tué d'une balle dans la tête à la Belle de mai. Le 5 mai, c'est un adolescent de 17 ans qui a été tué par balles dans le 13ᵉ arrondissement. 

En 2023, 49 personnes ont été tuées dans la guerre à laquelle se livrent des clans rivaux Yoda et DZ Mafia pour le contrôle du trafic de drogue dans la cité phocéenne. Parmi elles, quatre victimes collatérales, dont les trois femmes victimes de ces tirs l'an dernier. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité