Retour des méduses sur les plages de Marseille : voici comment les localiser en temps réel

Des méduses ont été observées sur les plages du littoral marseillais ces derniers jours, entraînant la fermeture de la plage des Catalans, mardi en après-midi. Pour savoir où se baigner en toute tranquillité, des applications permettent de tracer ces animaux pestiférés en temps réel.

Les méduses font leur retour sur les plages marseillaises. À tel point que la baignade a été interdite dans l'après-midi du 15 août sur la plage des Catalans. Il est à nouveau possible de faire trempette ce mercredi 16 août. De quelques animaux, jusqu'à une centaine de méduses, la situation est très contrastée selon les plages de Marseille. Cette espèce aquatique se déplace avec les courants marins. Le vent froid soufflant la semaine passée les a éloignées, seulement un temps. Les animaux gélatineux sont revenus lorsque le Mistral est tombé.

Pour être sûr de ne pas frôler un tentacule urticant en plein dos crawlé, des applications permettent de vérifier en temps réel la présence des pélagies, notamment Meduseo et l'ACRI-ST, du laboratoire de Sophia Antipolis.

Ces cartes sont actualisées grâce au signalement des baigneurs. Par exemple, des méduses ont été détectées ce mercredi 16 juillet à la plage des Goudes. 

Sur cette carte de l'ACRI-ST, des méduses ont été signalées au Frioul le 15 août au soir : 

La météo des plages de Marseille permet également d'obtenir des informations plus générales sur la qualité de l'eau. Ces dernières 24h, les plages concernées par une prolifération de méduses sont les suivantes : 

  • La Batterie des lions
  • Les Goudes
  • L'Estaque
  • La calanque blanche
  • Le Frioul, sur les criques de Pomegues ce sont des centaines observées selon Meduseo. 
  • Calanque de Malmousque
  • Calanque de Salmena
  • Plage du vallon des Auffes

La prolifération de méduses avait déjà été observée la semaine passée, dans le Var et les Bouches-du-Rhône, avec des températures de l'eau très fraîches. En mer Méditerranée, l'espèce la plus répandue est la pelagia noctilula, de couleur rose, facilement identifiable.

Les piqûres sont sans risques pour les baigneurs, bien que douloureuses. En cas de contact, il est préconisé de rincer la plaie à l'eau de mer, retirer les filaments à l'aide d'une pince. Il est en revanche déconseillé d'uriner sur la piqûre, malgré les idées reçues.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité