TEMOIGNAGES. Revente des places du concert de Beyoncé à Marseille, "c'est un cauchemar" : entre arnaques et prix exorbitants

Beyoncé se produit sur scène à Marseille dimanche 11 juin. Un large marché de revente de places s'est organisé autour de ce concert. Certains billets se revendent presque quatre fois plus cher que leur prix de base.

"Épuisé", "complet", des mots fatidiques pour les fans de Beyoncé qui n'ont pas pu acheter le fameux ticket d'or, leur place pour le concert, ce dimanche 11 juin, à Marseille. Mais pas de panique... des places existent. Entre arnaques et reventes de billets au double, voire au triple de leur prix, France 3 Provence Alpes est allée enquêter pour vous.

Arnaques à gogo

À quelques jours du concert, les demandes, mais aussi les offres, s'accumulent sur les réseaux sociaux. Si vous tapez Beyoncé Marseille sur Twitter, vous retrouverez presque un catalogue Leboncoin.

Mais attention aux escrocs... Maxime, originaire de Montpellier, a souhaité racheter un billet pour assister au show de son idole. "Cherche une place en pelouse pour le concert de Beyoncé à Marseille", écrit-il.

Il reçoit plus d'une dizaine de messages à la suite de la publication de son message. "Que des arnaqueurs." "On me proposait des places, je disais que je voulais les acheter sur un vrai site de revente. À chaque fois, ils me disaient je ne peux pas ou il y a un bug", explique-t-il.

Maxime a sa technique pour repérer les escrocs : regarder si c'est un faux profil, si la personne a beaucoup de followers.

Les arnaques tiennent aussi au fait que les places sont envoyées seulement quelques jours avant le concert aux acheteurs. Alors quand on rachète une place, on ne peut pas être sûr que le vendeur l'enverra réellement.

"J'espère que ce ne sera pas une arnaque", nous confie Sonia. Pour éviter tout tracas, elle a assuré ses arrières. "Le vendeur a montré patte blanche. Il m'a envoyé une photo de sa carte d'identité, une attestation sur l'honneur et même un justificatif de domicile."

Des plateformes aux protections floues

Des plateformes de revente ont aussi leur rôle à jouer dans ce mercato. Ces sites n'assurent, pourtant, pas toujours la sécurité de la transaction, autant pour les acheteurs, que pour les vendeurs. Et Solène, fan des premiers temps de Queen B, en a fait les frais. 

En février, elle achète un ticket en pack VIP à la prévente pour la modique somme de 880 euros, un des emplacements les plus chers du concert de la chanteuse à Marseille. Une semaine après, elle achète une place beaucoup moins coûteuse dans une catégorie inférieure. Solène tente de revendre son premier ticket sur ses réseaux sociaux. Sans succès.

Puis, elle se dirige sur un site de revente, Viagogo. Un acheteur lui prend sa place à 880 euros. Une heure après, le service client l'appelle et l'informe que la vente est annulée, alors que la place a été envoyée, et qu'elle ne recevra pas la somme. La douche froide pour Solène. "La personne a eu accès à mon billet pendant une heure. Puis, on risque de me prélever encore de l'argent si l'acheteur rencontre un problème. C'est un cauchemar", déclare-t-elle. Depuis, la plateforme ne répond plus à ses nombreux messages.

Des billets revendus jusqu'à trois fois plus chers

Sur Facebook ou encore sur Leboncoin, les annonces défilent. Et leurs prix s'envolent.

On peut lire par exemple : "je vends une place pelouse debout 250 €", pour un ticket initialement à 107 €, "vends 2 places carré or, 650 €", le montant initial étant de 334 € pour les deux. Les vendeurs tentent alors de se faire du profit sur des tickets très difficiles à trouver. 

Danil fait partie de ceux qui ont gonflé leurs prix. À la question "pourquoi la vendez-vous plus cher ?", il balbutie. "J'avais envie de gagner quelque chose sur les billets, comme je devais y aller de base. Un peu comme un dédommagement. Et puis, il faut pas se mentir tout le monde le fait."

Sarah a mis une annonce sur Twitter annonçant qu'elle vendait une place catégorie 1 à 250 €, au lieu de 102 €. Elle a initialement tenté de la vendre à 350 €, soit près de 3,5 fois plus chère que le prix initial. "J'ai regardé sur les autres annonces pour fixer mon prix", se justifie-t-elle.

La démarche est différente pour Mehdi qui a tenu à mettre en vente son billet pour le concert, en catégorie VIP, à 50 € de moins que la tarification de base. "Je ne me voyais pas la vendre à un prix exorbitant à des fans qui n'ont pas eu la chance d'avoir leur ticket. Et puis, je voulais être sûr de pouvoir la vendre."

"C'est le jeu !"

Laëtitia

à France 3 Provence-Alpes

Si les prix s'envolent à la revente, c'est uniquement en raison de l'offre et de la demande. Peu de places étaient disponibles, et pourtant les listes d'attente s'éternisaient pour récupérer ce fameux ticket d'or, une queue pouvant aller jusqu'à 400.000 personnes.

Laëtitia comprend les personnes qui se font du bénéfice sur les places du concert. "Moi aussi je l'aurais fait pour revendre si j'avais pu."

Alors le jeu en vaudra-t-il vraiment la chandelle ? 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité