VIDEO. Le bras de fer continue entre la mairie de Marseille et le cirque Benzini et ses animaux

durée de la vidéo : 00h01mn13s
Le cirque Benzini s'est installé à Marseille sans l'autorisation de la mairie, opposée à l'implantation de cirques avec des animaux sur son territoire. ©FTV

Un cirque installé avec des animaux à Marseille, sans autorisation de la mairie, suscite la polémique même si la loi contre la maltraitance animale ne les interdira qu'à partir de 2028.

Le cirque Benzini est de retour avec sa ménagerie. La mairie de Marseille refuse d'accueillir sur son terriroire les cirques présentant des animaux, mais cela n'a pas dissuadé le cirque Benzini de monter une nouvelle son chapiteau sur un terrain municipal du parc Bonneveine, dans le 8ᵉ arrondissement. "La nuit, en cachette, ils se sont installés, c'est une pratique récurrente, ils repèrent des jardins et des friches faciles d'accès et ils se sont installés sans droit, ni titre, ce qui fait que pour moi, ce sont des voyous", s'insurge Christine Juste, adjointe au maire de Marseille.

C'est un cambriolage d'espace public.

Christine Juste, adjointe au maire de Marseille

"Si quelqu'un veut avoir une activité sur un espace public municipal, il doit en faire la demande, en l'occurrence cette autorisation a été refusée par la mairie", précise l'élue. Ce que reconnaît le directeur du petit cirque familial. Il reproche pour sa part à la mairie de vouloir l'empêcher de travailler.

En finir avec les spectacles d'animaux sauvages

"Qui est voyou dans l'histoire ?  moi qui m'installe sans autorisation ou la maison qui m'interdit de travailler parce que j'ai des animaux domestiques alors qu'elle n'a pas le droit?" , a réagi Renold  Mickaël Benzini, directeur du cirque Benzini. Un bras de fer avait déjà opposé les deux parties en février dernier, quand la famille circassienne s'était installée dans les quartiers nord de la ville. 

La présence du cirque Muller-Zavatta à Nice a suscité les mêmes tensions avec la métropole en début d'année. 

La loi contre la maltraitance animale a été adoptée en 2021, il n'entrera en vigueur qu'en 2028. Le gouvernement a accordé un long délai de transition aux cirques itinérants pour s'adapter à des spectacles sans animaux sauvages. Le texte prévoit l’interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques et delphinariums, mais aussi la vente de chiots et chatons en animalerie et des peines durcies pour sévices ou abandon.

Selon l'association PETA (Pour une Ethique ans le Traitement des Animaux), plus de 400 communes françaises ont pris position pour des cirques sans animaux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité