Tarascon : l'ancien actionnaire fait une offre de reprise ferme pour l'usine de pâte à papier Fibre Excellence

La société canadienne Paper Excellence a présenté mardi une offre de reprise ferme assortie d'un investissement de 180 millions d'euros pour l'usine de pâte à papier de Tarascon (Bouches-du-Rhône). Le tribunal de commerce de Toulouse, devant lequel se tenait l'audience se prononcera le 22 juillet.
L'usine de pate à papier Fibre excellence à Tarascon a été placée en redressement judiciaire en octobre 2020.
L'usine de pate à papier Fibre excellence à Tarascon a été placée en redressement judiciaire en octobre 2020. © FARINE Valérie/MaxPPP

C'est la seule offre en lice pour sauver l'usine de pâte à papier qui emploie 273 salariés et fait travailler des milliers d'exploitants forestiers en France. 

Elle est portée par l'ancien actionnaire, Papaer Excellence, qui a présenté une offre de reprise ferme accompagnée d'une promesse d'investissement de 180 millions d'euros d'ici 2025.

Le tribunal de commerce de Toulouse tranchera le 22 juillet sur le sort de l'entreprise placée en redressement judiciaire en octobre 2020.

"Nous espérons une décision favorable car c'est tout l'avenir de la filière bois en Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Occitanie" qui dépend de ce site, a déclaré la présidente de la Fédération nationale du bois en Paca, Nathalie Triboulet.

250 emplois maintenus

Environ 250 emplois doivent être maintenus, et il n'y aura aucun licenciement contraint grâce à des préretraites et à un plan de départ pour les salariés ayant été exposés à l'amiante, selon la société.

"Nous sommes convaincus que cette usine a un avenir et nous y consacrons des moyens très importants pour l'assurer dans les meilleures conditions sur les plans industriels et environnemental", a déclaré Jean-François Guillot, président de Fibre Excellence.

Dans cette offre, environ 100 millions d'euros seront consacrés entre 2021 et 2023 à moderniser l'outil industriel et à améliorer la performance environnementale de l'usine qui fait l'objet de nombreuses critiques d'associations de riverains et de défense de l'environnement pour ses odeurs et ses rejets dans l'eau du Rhône.

Sont prévus incinération des gaz odorants, meilleur filtrage des eaux, et un projet de turbine électrique à électricité "verte". Paper Excellence est détenue par Jackson Widjaja, dont la famille dirige le géant indonésien de la papeterie mondiale Asia Pulp and Paper.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie emploi