Salon de l'agriculture : voici Firenze, qui va fièrement représenter la vache Hérens des Hautes-Alpes

Samedi débute à Paris, la 58e édition du salon international de l’agriculture. Des centaines d'agriculteurs viendront y exposer leur savoir-faire et leurs plus bêtes. L’occasion pour le public de découvrir Firenze, la vache Hérens des Hautes-Alpes, une espèce particulièrement bien adaptée à la montagne.

C'est au pied de la Meije dans les Hautes-Alpes, à 1.700 mètres d'altitude qu'ont choisi de s'installer Sylvain Protière et son épouse Julie.

Ensemble, ils reprennent la Ferme du Lautaret à Villar d’Arène. À leur arrivée, ils découvrent la race bovine alpine des Hérens, qu’élevaient leurs prédécesseurs.

"Je la connaissais de nom, mais on n’avait jamais travaillé avec." Pour cet éleveur, c’est alors comme une évidence. "Au bout de trois jours qu’on était installés, il était clair qu’on ne changerait pas de race."

"Elles ont un contact avec nous que j’ai vu chez aucune autre. N’importe quelle race peut être assez docile si on s’occupe d’elle. Mais celles-là, elles viennent vers nous pour des caresses… C'est plus qu’une relation d’éleveur à vache. C’est fusionnel."

Les Hérens sont également connues pour la qualité de leur lait. Le couple fabrique et vend son fromage à la ferme. Un savoir-faire qu'ils veulent défendre lors du Salon de l'Agriculture qui se tiendra à Paris du 26 février au 6 mars.

Pour ce faire, ils ont décidé de présenter l'une des vaches de leur troupeau. La star du jour, c'est Firenze, une génisse née sur l'exploitation il y a deux ans. Elle représentera la ferme lors de l'exposition parisienne qui fête son grand retour après une année 2021 annulée.

Sylvain est dans les préparatifs. Rien ne doit être laissé au hasard. "Il ne faut vraiment pas qu’elle se salisse. Quand je la brosse, il faut faire attention à être plus doux pour ne pas arracher de poils".

Avec son épouse, ils ont dû s'organiser pour continuer de faire marcher la ferme.

"Avec Julie, on monte au salon à tour de rôle, pour qu’il y en ait un qui reste faire le boulot. On est vraiment contents d’aller parler de cette agriculture et de partager ça avec le public."

Le couple n'a pas choisi Firenze au hasard. Elle est la 1000e vache d'Hérens en France. Un titre honorifique pour promouvoir une race montagnarde qui avait presque disparu des alpages français.

Et elle rencontrera Neige, vache égérie du salon de l'agriculture, de la race montagnarde Abondance.

Le salon, c'est aussi le théâtre du Concours général agricole qui voit l'élite du cheptel français, des vins, bières ou miels soumis à l'avis de jurés professionnels et consommateurs.  

"Les producteurs et viticulteurs sont impatients. Une médaille c'est entre 18% et 40% d'augmentation du chiffre d'affaires", souligne le commissaire général du concours, Olivier Alleman.  

Seuls animaux absents cette année: les volailles, confinées en raison de la grippe aviaire.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité