Intempéries en Italie : un berger de 48 ans meurt près de Tende

Les conséquences des intempéries de ce lundi 4 octobre sont nombreuses. Chaussées dégradées ou détruites, circulation fortement perturbée et surtout une victime à déplorer du coté de Tende, un berger italien de 48 ans.

Il était berger, était italien et avait 48 ans. Cet homme est mort sur le versant italien du col de Tende au-dessus de Limoneto. "Il a sans doute glissé", nous précise Jean-Pierre Vassallo, Maire de Tende.

Lorenzo Bertaina était originaire de Vernante et possédait une ferme entre Peveragno et Chiusa Pesio. Avec sa famille, il faisait partie des éleveurs historiques de bovins piemontais. Il se trouvait dans son alpage lorsqu’il est tombé de plusieurs mètres, une chute qui lui a été fatale.

L’Italie également frappée de plein fouet

Le sud-est de la France n’est pas le seul secteur à avoir été touché par ces pluies diluviennes. De l’autre côté de la frontière, les italiens n’ont pas été épargnés, particulièrement du le long des côtes de Savone au sud-ouest de Gênes.

Les cumuls pluviométriques dans la région ont atteint des records. Plus de 500 litres au m2 avec un cumul qui a même dépassé les 800 millimètres à Rossiglione.

Un drame qui survient un an pile après la mort d’un autre berger. Il était la première victime de la tempête Alex qui avait ravagé le sud-est de la France et la Riviera italienne.

Le corps d’un berger français qui avait disparu dans le secteur du col de Tende sur le versant français avait été retrouvé dans La Roya.

La statue, "L’âme du berger disparu" lors de la tempête a été immortalisée à Tende avec la présentation de la sculpture du berger Paul Giordano, œuvre d’Elena di Giovanni inaugurée ce samedi 2 octobre.

Il s’agissait ainsi de marquer le premier anniversaire de la tempête Alex et de rendre hommage aux 18 victimes retrouvées mortes ou disparues.

Un an pile après, c’est un concours de circonstances

Jean-Pierre Vassallo, Maire de Tende

Retour au calme dans les Alpes-Maritimes

Dans la soirée du lundi 4 octobre, la vigilance orange dans les départements du Var et des Alpes-Maritimes a été levée grâce à l’amélioration de la météo.

Dans les Alpes-Maritimes, les cumuls de précipitations sont restés inférieurs à ceux annoncés (40 mm à 60 mm sur l’Ouest du département de Cannes à Puget-Théniers). Alors que dans le Var, le département le plus touché avec les Bouches-du-Rhône, le taux de pluviométrie a atteint 200 litres d’eau au mètre carré.

Dans le secteur de Brignoles dans le Var, des habitants ont été évacués par les secours par bateaux ou par hélicoptères.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations parc national du mercantour nature parcs et régions naturelles italie international vallée de la roya