"On commence à être saturés" : des malades du Covid-19 transférés des Alpes-Maritimes vers les Bouches-du-Rhône

Alors que l'ARS annonce que 79 personnes sont en réanimation pour cause de Covid-19 dans les Alpes-Maritimes, plusieurs hôpitaux doivent transférer des malades vers Marseille pour que leur service ne soit pas en saturation.

En réanimation à l'hôpital Pasteur 2 de Nice, ce 19 novembre, 18 des 23 lits réservés Covid étaient occupés.
En réanimation à l'hôpital Pasteur 2 de Nice, ce 19 novembre, 18 des 23 lits réservés Covid étaient occupés. © Eloïsa Patricio, FTV.

Deux patients ce jeudi 21 janvier et un troisième ce vendredi. L'Agence Régionale de Santé ARS et les hôpitaux des Alpes-Maritimes prévoient de transférer trois patients atteints du Covid-19 actuellement en réanimation vers les Bouches-du-Rhône. "On commence à être saturé", explique la communication de l'hôpital de Grasse.

A Grasse, les 8 places disponibles en réanimation pour les "patients Covid" sont toutes occupées. C'est pourquoi l'hôpital a décidé de transférer un patient vers l'hôpital Nord de Marseille.

"Nous sommes en lien avec l'Agence Régionale de Santé et les Bouches-du-Rhône, c'est une situation qu'on anticipe depuis plusieurs jours", détaille le Centre hospitalier de Grasse.

"Un dernier recours"

Cette opération délicate est utilisée comme un "dernier recours" pour éviter la saturation des hôpitaux. Le professeur Marc Leone, chef du service d’anesthésie et de réanimation à l'hôpital Nord de Marseille (AP-HM), précise que ces accueils demandent "une réorganisation importante". 

"Le transfert se fera dans les hôpitaux publics (60%) et privés (40%), explique-t-il. Au service de réanimation de l’hôpital Nord, aujourd’hui, nous avons 21 patients Covid sur 49 lits ouverts. Alors que normalement notre capacité totale est de 39 lits. Et on s’apprête à en ouvrir 5 de plus pour le Covid, en réa à l’hôpital nord."

Selon ce professeur, "Marseille est déjà en surtension".

Récupérer ces patients en intrarégional, c’est un effort.  On est le département de Paca qui accueille le plus de patients. Actuellement ça flambe beaucoup plus en Paca, que dans d’autres régions.

professeur Marc Leone, chef du service d’anesthésie et de réanimation à l'hôpital Nord de Marseille

Mercredi 20 janvier, Santé Publique France a dénombré 2 842 patients en "réa" , donc atteints de formes graves de la maladie, en France, un chiffre jamais atteint depuis le 15 décembre, et qui ne cesse d'augmenter depuis 10 jours. 292 patients sont entrés en réanimation en 24 heures, et 1 911 à l'hôpital.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société paca économie