La principauté de Monaco prolonge son confinement jusqu'au 3 mai

Monaco prolonge son confinement jusqu'au 3 mai inclus. / © VALERY HACHE / AFP
Monaco prolonge son confinement jusqu'au 3 mai inclus. / © VALERY HACHE / AFP

Alors que les consignes sont les mêmes en principauté qu'en France, le prince Albert vient d'annoncer prolonger jusqu'au 3 mai le confinement dans son micro-état. Un présage pour les Français qui sauront lundi 13 avril par l'allocution d'Emmanuel Macron à quoi s'attendre en France.

Par Anne Le Hars

Alors que les Français ne sauront que lundi 13 avril à 20 heures lors d'une déclaration du Président de la République si leur confinement est prolongé, le gouvernement princier, sur instructions de S.A.S. le Prince Souverain, a décidé ce vendredi 10 avril de prolonger le sien jusqu’au 3 mai inclus.

A ce jour la principauté, totalise 90 cas positifs au coronavirus dont 5 patients qui sont aujourd’hui guéris.

9 personnes sont hospitalisées. 4 d’entre-elles sont en réanimation ce vendredi soir.


La décision de prolonger le confinement, s'inscrit sur le rocher aussi comme un moyen "d'assurer la soutenabilité des structures de santé", précise le gournement dans un communiqué :

Ainsi tous les déplacements sont interdits à Monaco sauf :

1. Les déplacements entre le domicile et le(s) lieu(x) d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou constituent des déplacements professionnels ne pouvant pas être différés

2. Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle et des achats de première nécessité dans les établissements et commerces de proximité autorisés à accueillir du public 

3. Les déplacements pour motif de santé, à savoir consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée

4. Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde des enfants

5. Les déplacements brefs (de courte durée), liés :
  • Soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes,
  • Soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile,
  • Soit aux besoins des animaux de compagnie.
6. Les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative

7. Les déplacements pour la participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

La sûreté publique veillera à la stricte application de ces dispositions. A Monaco, l'amende pour non respect des règles pouvant aller jusqu’à 200 euros.

A l’occasion de ce week-end pascal, les contrôles seront renforcés. Comme c'est le cas à Nice, un drone viendra en soutien pour contrôler les possibles regroupements de personnes.
 
Par ailleurs, des opérations de contrôles conjointes monégasquo-françaises auront lieu à la frontière.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus