Vallée de la Roya : à Libre, un professeur fait classe à 8 élèves qui ne peuvent plus accéder à leur école

Après la tempête Alex, la route principale qui relie Breil-sur-Roya et le village de Libre a été coupée. Les villageois se sont réunis pour trouver une solution et permettre aux enfants de continuer à aller à l'école, directement au village.
Samuel Billet fiat classe aux 8 enfants de Libre depuis qu'ils ne peuvent plus accéder à leur école à Breil-sur-Roya.
Samuel Billet fiat classe aux 8 enfants de Libre depuis qu'ils ne peuvent plus accéder à leur école à Breil-sur-Roya. © Samuel Billet
Depuis le passage de la tempête Alex, les enfants du village de Libre dans les Alpes-Maritimes n'ont plus accès à leur école, située à Breil-sur-Roya.
Si avant le 2 octobre, un quart-d'heure de bus scolaire suffisait, aujourd'hui, il faudrait compter 2h30 aller-retour pour que ces enfants aillent à l'école.
C'est pourquoi, l'ensemble du village de Libre s'est organisé pour leur permettre de continuer leur année scolaire, en créant un accueil solidaire.
 
Le club du hameau qui servait habituellement de lieu de rencontre pour des parties de belote ou des réunions informelles a été réhabilité afin de devenir une classe multi-niveaux. Les habitants du village, le département des Alpes-Maritimes et la ville de Breil-sur-Roya se sont remontés les manches pour permettre à ces 8 enfants de retrouver un cadre scolaire et le matériel qui va avec. 
 

De la maternelle au CM2

Samuel Billet, habituellement professeur des écoles à La Brigue, est le professeur de ce petit groupe éclectique allant de la maternelle au CM2. "A La Brigue, j'enseigne dans une classe multi-niveaux du CE1 au CM2 donc je savais déjà comment m'y prendre", détaille-t-il.

Aidé par une AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap), elle aussi du village, Samuel Billet alterne dans la journée entre leçons, exercices en autonomie et accompagnement des plus petits. 
 

C'est un plaisir de revenir à l'école pour les enfants et une facilité pour les parents.

Samuel Billet

Samuel Billet et Isabelle Cotta accueillent chaque jour les enfants dans la salle communale de Libre.
Samuel Billet et Isabelle Cotta accueillent chaque jour les enfants dans la salle communale de Libre. © Samuel Billet

Une classe numérique

Le professeur a pu se lancer dans une classe numérique grâce à des tablettes numériques prêtées par le département. "C'est un projet que je voulais déjà lancer à La Brigue, nous confie-t-il. Je suis content de pouvoir le faire ici et de voir que ça marche auprès des enfants. C'est un enrichissement de l'apprentissage."
 
Le département a fourni des tablettes pour que le professeur mette en place une classe numérique.
Le département a fourni des tablettes pour que le professeur mette en place une classe numérique. © Samuel Billet

Cette école appelée "accueil solidaire" a ouvert ses portes le 10 octobre. Avant les vacances, quelques collégiens étaient avec les enfants. Des professeurs de collège à la retraite avaient alors donné un coup de main à Samuel Billet pour faire classe.
 
Depuis la rentrée scolaire ce 2 novembre, après les vacances de la Toussaint, les collégiens ont pu trouver une place en internat, financé là aussi par le département.
Les frais d’internat pour les élèves de Fontan, Saorge, Libre et la Piène Basse auparavant demi-pensionnaires au collège de Breil-sur-Roya sont en effet pris en charge.

Le département des Alpes-Maritimes annonce qu'un pont sera construit d'ici trois mois pour permettre notamment au bus scolaire de passer.
L'inspection pédagogique a indiqué à Samuel Billet qu'il était affecté à la classe de Libre jusqu'aux vacances de Noël.
 
Le pont de Pertus pour relier Breil-sur-Roya à Libre est en cours de travaux.
Le pont de Pertus pour relier Breil-sur-Roya à Libre est en cours de travaux. © Loïc Blache / France Télévisions

Le professeur est ravi de cette "aventure collective qui donne un peu de positif dans cette catastrophe".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vallée de la roya éducation société solidarité intempéries météo inondations parc national du mercantour nature parcs et régions naturelles