VIDÉO. Colère des agriculteurs : au péage du Capitou, après avoir offert des fruits et du rosé aux automobilistes, levée du blocage

La colère des agriculteurs s'est encore exprimée ce jeudi dans le Var. L'A8 a été coupée au péage du Capitou. Tracteurs et manifestants sont présents depuis 24 heures sur place. Le président de la FDSEA, annonce ce soir le retrait du péage pour demain vendredi afin que les agriculteurs puissent retrouver leur exploitation en sécurité et ne pas prendre la route de nuit avec les tracteurs.

Alors que ceux des Alpes-Maritimes envahissent ce jeudi matin le Promenade des Anglais à Nice, dans le Var, les agriculteurs en colère manifestent au péage du Capitou.. Parmi eux, des viticulteurs.

Julien Garrel est viticulteur, à Cuers, au péage ce jeudi, il distribue gratuitement des pommes aux automobilistes et routiers. "Elles sont données par un agriculteur de Manosque. Il est venu cette nuit en solidarité", précise à France 3 Côte d'Azur l'agriculteur entre deux voitures qui klaxonnent.

Après les pommes, c'est au tour du rosé d'être offert (avec modération) aux automibilistes :

durée de la vidéo : 00h00mn16s
Après le mimosa et les pommes, les agriculteurs distribuent du rosé aux conducteurs impactés par le barrage filtrant du péage du Capitou ! ©Laurent Verdi FTV - Nathalie Morin FTV

Car sur ce barrage dressé depuis ce jeudi, la solidarité joue son plein. "Des boulangers nous ont donné des croissants, c'est la solidarité agricole. On voulait faire le péage gratuit, mais le préfet du Var n'a pas voulu."

Les conducteurs, dans leur majorité, comprennent leurs actions :

Le président de la FDSEA du Var, André Lanza est lui-même viticulteur à la cave coopérative de Grimaud. Il est sur les barrages ce jour.

On est touché. Vignerons et viticulteurs, les deux. On a des problèmes d'arrosage et d'irrigation des vignes.

André Lanza, viticulteur à la cave coopérative de Grimaud.

Le ministre a expliqué que l'État prendrait en charge "les intérêts d'emprunt sur l'année 2024" pour soulager la trésorerie des vignerons en difficulté.

Le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a annoncé ce mercredi le quadruplement, à 80 millions d'euros, du "fonds d'urgence" pour les viticulteurs des régions "en crise", du Bordelais au sud de la vallée du Rhône. La Provence Côte d'Azur et ses rosés, Bandol ou Bellet, n'est pas oubliée. Un fonds de 20 millions d'euros, destiné à soulager la trésorerie des viticulteurs en difficulté, avait été acté dans le cadre de la loi de finances 2024. 

Il s'agit de "deux annonces fortes", réagit mercredi 31 janvier sur franceinfo Jean-Marie Fabre, président du syndicat des vignerons indépendants.

Le gouvernement a pris la pleine mesure de la situation conjoncturelle dans laquelle se trouve la filière" viticole. Il évoque notamment "une succession de crises, d'aléas climatiques, économiques, sanitaires et inflationnistes depuis 3-4 ans.

Jean-Marie Fabre, président du syndicat des vignerons indépendants.

Point trafic 

La circulation est toujours autant impactée sur l'A8 et le réseau secondaire en direction de Nice ce jeudi.

Les agriculteurs organisent un barrage filtrant en direction d'Aix-en-Provence mais à l'heure du barbecue, les tracteurs sont toujours là.

Le président de la FDSEA, annonce ce soir le retrait du péage pour demain vendredi afin que les agriculteurs puissent retrouver leur exploitation en sécurité et ne pas prendre la route de nuit avec les tracteurs.