EN IMAGES. La colère des agriculteurs : tracteurs sur la promenade des Anglais, vache devant l'hôtel Negresco à Nice...

Les agriculteurs se mobilisent une nouvelle fois. Ce jeudi 1ᵉʳ février, à Nice, pour exprimer leur mécontentement, les manifestants après une opération escargot ont défilé sur la promenade des Anglais. Dans le Var, le blocage du péage du Capitou dans le Var est toujours en place.

Malgré les concessions de Bruxelles, où se réunissent ce jeudi 1ᵉʳ février les dirigeants européens, la colère des agriculteurs dans l'Union Européenne ne retombe pas. Les agriculteurs comptent maintenir la pression, notamment à proximité de Rungis.

À Nice, une grande manifestation s'est déroulée ce matin. Le cortège a terminé sa route avec de nombreux tracteurs devant l'hôtel Negresco avec une prise de parole des agriculteurs.

Suivez en temps réel l'état du trafic autour de Nice :

Les temps forts de la manifestation à Nice 

13h : Fin de la manifestation

Le cortège repart vers le Marché d'Intérêt national, le MIN. La circulation peut reprendre sur la Prom'.

En ce début d'après-midi, Gabriel Attal, entouré de Bruno Le Maire (ministre de l'Economie), Marc Fesneau (ministre de l'Agriculture) et Christophe Béchu (ministre de la Transition écologique) a annoncé une série de nouvelles mesures pour répondre à la grogne des agriculteurs. 

Pesticides, grandes surfaces, succession, retrouvez toutes les annonces dans cet article de France Info.  

12h30 : Circulation bloquée devant le Negresco

Les manifestants voulaient une image symbolique. La voilà. Une trentaine de camions et environ 130 agriculteurs devant le Negresco, l'hôtel le plus emblématique de Nice. La circulation est bloquée dans les deux sens. 

La vache Chouki, mascotte du mouvement, s'est même vu installer un petit enclos au pied de l'hôtel.

Michel Dessus a pris la parole pour rappeler la première problématique des exploitants agricoles dans les Alpes-Maritimes : la pénurie d'eau.

durée de la vidéo : 00h00mn20s
Michel Dessus, le président de la chambre d'Agriculture des Alpes-Maritimes a tenu a rappelé la problematique des penuries d'eau, devant le Negresco ©M.Iapichino/FTV

Pendant ce temps, dans le Var, les manifestants ont bloqué l'autoroute au niveau du péage du Capitou et offrent fruits et rosé aux automobilistes. 

12h : Coucou aux enfants de Lenval et direction le Negresco 

Comme annoncé au MIN, le cortège tenait à faire un arrêt devant Lenval pour faire un coucou aux enfants de l'hôpital. Il y a d'ailleurs de nombreuses personnes aux fenêtres. 

Après quelques minutes, le cortège se remet en route vers le point de chute final : le Negresco. Sur le chemin, beaucoup de marques de soutien de la part des passants.  

durée de la vidéo : 00h00mn16s
Toujours sur la promenade des anglais, le cortège d'agriculteurs se rapproche de l'hôtel Negresco ©M.Iapichino/FTV

11h30 : A l'approche de l'hôpital pour enfants de Lenval 

Le cortège continue lentement sa progression le long de la promenade des Anglais. Certains agriculteurs sont venus en famille. Comme Remy Malamaire qui a embarqué son fils Nohann. 

Il est éleveur bovin et dit ne plus pouvoir vivre de son travail. Il ne se verse que 600 euros par mois. Une fois de plus, ce sont les lourdeurs administratives qu'il pointe du doigt. 

Pour la plupart de ces agriculteurs, cette sortie en tracteur, si loin de leur exploitation, est une grande première. Ils avaient déjà manifesté sur la prom' contre le loup, et avaient descendu des centaines de moutons jusqu’à la place Masséna. Mais c’est la première fois qu’ils viennent pour une exaspération plus générale avec les tracteurs.

Retrouvez toutes les photos de la matinée à Nice 

11h : Un concert de klaxon en soutien

Les tracteurs sont toujours sur la promenade des Anglais et progressent lentement vers leur point de chute annoncé : le Negresco. Les voitures qui dépassent manifestants et tracteurs klaxonnent en signe de soutien. 

durée de la vidéo : 00h00mn09s
Les automobilistes klaxonnent pour soutenir la manifestation des agriculteurs sur la promenade des Anglais ©M.Iapichino/FTV

Patrick Pellegrin, horticulteur à la retraite de Villeneuve-Loubet attend cette manifestation depuis 40 ans. Il déplore qu'elle arrive enfin alors qu'il est à la retraite. "Moi, je n'attends plus rien, on a tout perdu. La France a vendu son agriculture en misant tout sur le service et en négligeant l'indépendance agricole. Ici en plus, dans les Alpes-Maritimes, ça fait 40 ans qu´on nous supprime des terres agricoles pour faire de la construction. Le plan du préfet sur la plaine du Var, c'est de la poudre aux yeux, ils ont déjà tué l'agriculture".

10h30 : La promenade des Anglais en ligne de mire 

Le cortège vient de s'élancer en direction de la promenade des Anglais. Ils sont environ 300 pour cette opération escargot. La préfecture leur a demandé de ne bloquer que deux voies sur trois. La voie de gauche reste donc ouverte à la circulation vers l'est.  

10h : Le cortège se regroupe 

Les tracteurs partis ce matin du pont de la Manda sont en train d'arriver au MIN au compte-gouttes sous escorte policière. Le cortège de la manifestation a pris un peu de retard mais les manifestants se disent toujours motivés à rallier l'hôtel Negresco sur la promenade des Anglais. 

durée de la vidéo : 00h00mn20s
Les agriculteurs se mobilisent une nouvelle fois. Ce jeudi 1ᵉʳ février, à Nice, pour exprimer leur mécontentement, les manifestants commencent une opération escargot qui devrait durer toute la matinée à Nice. Le blocage du péage du Capitou dans le Var est toujours en place. ©Marylène Iapichino FTV

Michel Dessus, président de la chambre d'agriculture des Alpes-Maritimes vient d'arriver au MIN. Lors d'un point presse avec les journalistes, il rappelle la problématique principale dans les Alpes-Maritimes : l'accès à l'eau. "J'estime qu'aujourd'hui s’il n'y a pas d'eau il n'y a pas de paysans. (...) Le droit à l'eau c'est primordial pour vous aussi consommateur. Vous avez un agriculteur dans vos assiettes le matin le midi et le soir. Pas d'eau, pas de paysan". 

La police demande à la population d'éviter le secteur.

9h :  La convergence au MIN

Une vingtaine d'agriculteurs est présente au MIN. Les tracteurs arrivent doucement. Drapeaux, affiches et banderoles sont prêts. Le groupe attend le cortège parti du pont de la Manda pour ensuite se rendre en direction du Negresco.

Anaïs Faitot, est chevrière à Touët-sur-var. Ce matin elle est au MIN et s'apprête à entrer dans le cortège surtout pour défendre le monde paysan et les petits exploitants. Elle a nourri ses chèvres à 7h ce matin avant de descendre. "Il faut alléger les normes, la paperasse surtout, moi je voulais être chevrière, pas secrétaire".

. 

Jérôme Coche est producteur de violettes et secrétaire général de la FDSEA 06. Il rappelle les problématiques locales dont la plus pressante : le manque d'eau. Une "épée de Damoclès" pour les agriculteurs très concernés par les arrêtés sécheresse chaque été. Il dénonce lui aussi les incohérences administratives.

8h : Au Pont de la Manda :

Les Tracteurs se rassemblent pour rejoindre le MIN. De là, ils prévoient à 8h30 de se rendre sur la Promenade des Anglais, en tracteurs et à pied, démarrage du cortège à 9h, direction le Nesgresco.

7h Blocage du péage du Capitou dans le Var :

Vers Fréjus, la barrière de péage est toujours bloquée en direction de Nice, ce jeudi matin, par les agriculteurs qui ont passé la nuit sur place.

Les conducteurs doivent emprunter la sortie de Puget-sur-Argens (n°37) ou celle du Muy (n°36) pour contourner le blocage et revenir sur l'autoroute, fermée au niveau du péage.

Dans le reste de la région

L’autoroute A 51 reste bloquée dans les deux sens au niveau de la jonction avec l’autoroute A8 : une déviation obligatoire est mise en place de la RN296 (en direction d'Aix) vers la RD 7N (Saint-Cannat).

L'A51 est aussi fermée dans le sens Marseille -› Gap au niveau de la bretelle vers l'A8 : tous les véhicules sont renvoyés sur l'A8 direction Nice.