AVANT/APRES. Incendie dans le Var : découvrez l'étendue des dégâts dans l'arrière-pays tropézien vu du ciel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Fontaine
En une semaine, l'incendie a détruit des milliers d'hectares de forêts dans l'arrière-pays du Golfe de Saint-Tropez.
En une semaine, l'incendie a détruit des milliers d'hectares de forêts dans l'arrière-pays du Golfe de Saint-Tropez. © SENTINEL

Maîtrisé le 23 aout, l'incendie le plus important de l'année a ravagé plus de 7 000 hectares de forêts et d'espaces naturels. Les dégâts, impressionnants, sont visibles avec des images satellites.

Le bilan est lourd. Plus de 7 100 hectares de forêt brûlés, des milliers de résidents évacués, des centaines pompiers dépêchés, deux morts. Dans le Var, l'incendie le plus important de l'année de France a enfin été maîtrisé lundi 23 août. Déclaré le 16 août sur la commune de Gonfaron, le feu a défiguré en quelques jours l'arrière-pays du golfe de Saint-Tropez. 

Pour vous resituer :

Les dégâts sont visibles jusque dans les cieux, grâce aux satellites Sentinel. Déplacez le curseur central vers la gauche ou la droite sur les cartes ci-dessous pour visualiser l'étendue des ravages. 

La plaine des Maures, espace protégée entre les communes de Gonfaron, Le Luc et Vidauban, n'a pas été épargné par les flammes. En moins de 24 heures seulement après le début de l'incendie, près de la moitié de la réserve naturelle a été dévastée, déplorait Concha Agero, directrice-adjointe de l'Office français de la biodiversité, à l'AFP. 

C'est une véritable catastrophe écologique pour cette zone à la faune et à la flore exceptionelle qui abritait des espèces protégées, notamment la tortue d'Hermann, en voie d'extinction. 

Sur ces images aux couleurs modifiées pour plus de visibilité, les taches rouges correspondent aux territoires ravagés par le feu. 

Le feu est certes maîtrisé, mais cela ne signifie pas pour autant qu'il ne représente plus aucun danger. Des braises sont encore présentes entre les cendres, une reprise n'est pas à exclure. 

"Il nous faudra au moins une semaine avant de déclarer [l'incendie] éteint en raison de [son] ampleur", expliquait le capitaine Olivier Pecot à l'AFP ce lundi 23 août. Quelque 400 pompiers restent toutefois mobilisés pour traiter les lisières.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.