Le 27 janvier 1968, le sous-marin La Minerve sombre au large de Toulon avec 52 hommes à bord

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars

27 janvier 1968 : une disparition mystérieuse au large de Toulon, celle du sous-marin "Minerve" avec 52 hommes à bord lors d'un exercice de détection marine. On ne sait toujours pas pourquoi ce sous-marin en exercice au large du Cap Cisié dans le Var, a sombré en 4 minutes, avec son équipage. Le 22 juillet 2019, l'épave a été retrouvée.

Il est 7h55 ce 27 janvier 1968, c'est l'heure de la relève de quart. Tout semble très normal à bord de "La Minerve", un sous-marin en exercice au sud-est du Cap Sicié dans le Var. 52 hommes à son bord. Un message est envoyé à son avion accompagnateur.
Tout se passe très vite : quatre minutes plus tard, à 7h59, tout contact radio est perdu, le bâtiment disparaît "par destruction de sa coque".

Ici, en mer au large de Toulon :

C'est ce terme qui ressortira quelques mois plus tard d'une commission d'enquête de l'armée. Mais les raisons du drame ne seront jamais vraiment plus explicitées.

De multiples causes ont été évoquées : avarie de la barre arrière, selon la commission d'enquête, ou encore collision avec un bateau, explosion d'un missile, d'une torpille et même Ovni et intervention extra-terrestre...

Des années plus tard, Hervé Fauve, le fils du commandant, aura sa version :" l'hypothèse la plus vraisemblable est celle de l'accident du tube d'aération, le schnordel (un tube d'air), dont le clapet retour n'aurait pas fonctionné, l'eau de mer envahissant alors le sous-marin".


Cela expliquerait, selon lui, la disparition soudaine, en à peine 4 minutes. "Tout est logique avec ce scénario-là", analyse Hervé Fauve. Alourdi par l'eau, le sous-marin ne peut plus remonter, les moteurs tombent en panne, il coule et implose à 600 mètres de fond.

Le samedi 22 janvier, à Ploërmel (Morbihan) une cérémonie d’hommage a été rendue en mémoire d’André Fauve, le père d'Hervé :

Des analyses d'un laboratoire de géophysique de Nice montreront qu'une implosion a bien été enregistrée au moment de la disparition de "La Minerve". 
Lors de la cérémonie d'hommage de février 1968, les sept marins rescapés de la Minerve qui n'avaient pu embarquer étaient accompagnés des équipages de deux sous-marins identiques à "La Minerve", "La Flore" et "L'Eurydice".

Deux ans plus tard, "L'Eurydice" coulera  avec 57 personnes à son bord. Puis en 1971, c'est au tour de "La Flore", dont l'équipage échappera in extremis à la mort. 

Juillet 2019, l'épave retrouvée

Malgré les opérations de secours menées en 1968, l'épave n'avait jusqu'ici jamais été localisée, laissant planer mystères et rumeurs autour du drame.

Le Commandant Cousteau avait lui aussi participé à ces recherches :

En octobre 2018, des proches des disparus de La Minerve avaient lancé un appel pour une reprise des recherches.

Le 16 juillet 2019, le navire Seabed Constructor, de la compagnie américaine privée Ocean Infinity, débutait ses observations au large de Toulon.

Le 22 juillet, l'épave était enfin localisée. 

Depuis toutes ces années, "La Minerve" reposait par 2.370 m de fond, brisée en trois morceaux, à 18,5 milles marins (35 km) des côtes varoises. 

Les hommages

Cette semaine, des temps forts en hommage aux marins sont organisés.

La conférence affiche déjà complet.