VIDEO & PHOTOS. Le Charles de Gaulle, le vaisseau amiral de la Marine nationale, de retour à Toulon

Publié le Mis à jour le

Après plus de deux mois en Méditerranée, la mission Clemenceau 2022 s'est terminée ce 7 avril, au matin, à l'approche des côtes varoises où le groupe aéronaval français est arrivé à bon port.

C'est en début de matinée, ce jeudi 7 avril, que le groupe aéronaval emmené par le porte-avions nucléaire français est rentré à Toulon.

 Au petit matin, le fleuron de la Marine nationale a entamé ses manoeuvres pour venir à quai et y débarquer ses quelques 2000 marins présents à son bord.

Le Charles de Gaulle avait quitté le 1er février dernier la baie varoise avec 20 Rafales, deux avions de surveillance Hawkeye, et trois hélicoptères. Le tout escorté par plusieurs frégates, un navire ravitailleur, mais aussi, moins visible à la surface, un sous-marin nucléaire d’attaque.

C'est ce groupe de combat naval qui a composé la Task Force 473 pendant ces deux mois de mission, portant le nombre des personnels engagés à près de 3000.

Au sol, beaucoup de monde était là aux premières heures du jour pour attendre et saluer l'équipage dans l'enceinte de la base navale de Toulon.

La mission Clemenceau 22 avait initialement pour objectif la lutte contre le terrorisme, la défense des frontières européennes, mais aussi des manoeuvres de coopération internationale auprès des forces armées allemandes, belges, espagnoles, grecs et italiennes... mais aussi canadiennes et américaines.

Se réorganiser en trois jours

Alors qu’ils étaient en mission antiterroriste près de la frontière syrienne, le groupe aéronaval a dû se réorganiser en trois jours, au déclenchement de l'invasion des troupes russes en Ukraine, afin de protéger les intérêts européens.

C'est la première fois que le groupe aéronaval (le porte-avions et son escorte, ndlr) change de mission en déploiement. En trois jours on a fait une bascule. Tout le monde était très conscient que l'instant était grave pour l'Europe.

explique le contre-amiral Christophe Cluzel, qui le dirige.

Pour le capitaine de Capitaine de Corvette Florentin, "l'actualité internationale a fait que les équilibres ont changé. Nous avons dû faire face à un déploiement de bâtiments russes en Méditerranée, nous n'en n'avions jamais vu autant auparavant. Et forcément, il a fallu que l'on réapprenne à comprendre quelles étaient leurs intentions, ce qu'ils faisaient là et comment ils opéraient dans cette zone de la Méditerranée." 

Au total, 48 missions aériennes ont notamment menées par les moyens embarqués de ce base flottante longue de 261 mètres de long, et pesant 42.000 tonnes.

Roumanie, Bulgarie, Bosnie-Herzégovine ont notamment été survolées par l'aéronavale. Ce 5 avril, l'équipage a même opéré son 50.000e appontage. Un record dépassant ces prédécesseurs tels que le Foch ou le Clemenceau. Le Charles de Gaulle a été mis en service en mai 2001.