Le domicile et le bureau du maire d'Orange, Yann Bompard, perquisitionnés pour des soupçons d'emplois fictifs

L'édile d'extrême droite est soupçonné d'avoir bénéficié d'un emploi de collaborateur parlementaire entre 2017 et 2022 sans fournir de travail effectif.

Une enquête pour emploi fictif qui éclabousse le maire d'Orange. Le domicile de Yann Bompard, membre de la Ligue du Sud et soutien d'Eric Zemmour, a été perquisitionné, mardi 5 septembre, par des enquêteurs, selon une information de La Provence confirmée par l'élu à France 3 Provence-Alpes. L'édile est soupçonné d'avoir bénéficié d'un emploi de collaborateur parlementaire entre 2017 et 2022 sans fournir de travail effectif.

L'enquête, supervisée par le parquet de Marseille, porte sur des faits de "détournements de fonds publics et recel" lorsqu'il épaulait à l'Assemblée nationale son père, Jacques Bompard (également ancien maire d'Orange), puis sa successeure, l'actuelle députée du Nord Vaucluse, Marie-France Lorho (Rassemblement national).

L'élu entendu par les enquêteurs en fin de journée

"Je suis serein, et pour moi, il n'y a pas d'emploi fictif, a assuré Yann Bompard auprès de France 3 Provence-Alpes. J'ai apporté des preuves suffisantes et je reste à la disposition de la justice pour apporter des informations supplémentaires."

Les perquisitions ont débuté à partir de 9 heures dans l'ancienne permanence parlementaire qui se trouve au sein de la mairie d'Orange, mais aussi les locaux de la permanence de Marie-France Lorho. Les policiers se sont ensuite rendu dans son bureau avant d'effectuer des perquisitions à son domicile. Yann Bompard a ensuite été entendu en audition libre par les enquêteurs de 16h45 à 22 heures, explique-t-il. "J'ai transmis aux policiers mes échanges de mails et SMS", assure l'élu d'extrême droite.

Yann Bompard a été élu en novembre 2021 comme successeur de son père qui, après 26 ans en tant que maire, avait dû céder son fauteuil en raison d'une condamnation pour "prise illégale d'intérêts".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité