Violences sexuelles dans le sport : comment lutter ?

Comment réagissent les clubs amateurs aux récentes révélations d'agressions sexuelles dans le sport ? / © France 3
Comment réagissent les clubs amateurs aux récentes révélations d'agressions sexuelles dans le sport ? / © France 3

Le témoignage de Sarah Abitbol sur les agressions sexuelles dont elle a été victime interpelle le monde du patinage mais aussi l'ensemble de la communauté sportive. Quelles solutions prônent ses acteurs pour mettre un terme à ces comportements déviants ?

Par Malika Catala

La championne de patinage Sarah Abitbol  affirme dans son  livre "Un si long silence"  avoir été violée par son ex-entraineur Gilles Beyer quand elle était adolescente.  Au-delà du monde du patinage, tous les clubs sportifs peuvent se sentir concernés.

En 2018, 8 225 000 licenciés de moins de 20 ans, étaient comptabilisés, tous sports confondu sur l'ensemble du territoire. De jeunes sportifs qu'il y a urgence à protéger d'éventuels prédateurs sexuels.
 
 

Le combat de Sébastien Boueilh, un ancien rugbyman victime de viol

Depuis six ans, lassociation Colosse aux pieds d’argile, milite activement contre les violences sexuelles dans le sport. A sa tête, l'ancien rugbyman Sébastien Boueilh. Violé pendant son adolescence, il fait aujourd'hui le tour des écoles et des centres sportifs. Son crédo : que les jeunes parlent. Depuis 2014, son association a déjà reçu plus de 3 000 témoignages, dont un quart en milieu sportif.

En septembre 2019, l'association a lancé une campagne de sensibilisation, dans laquelle l'ancien rugbyman intervient directement. "Ensemble, brisons le silence dans le sport" : un clip choc pour encourager les victimes à dénoncer les faits.

L'association multiplie les actions auprès des petits, mais aussi des plus grands. Elle a été mandatée depuis la rentrée 2019, par le ministère des sports pour intervenir dans les Creps et les Centres sportifs régionaux pour jeunes athlètes de haut niveau. "Colosse aux pieds d'argile" a commencé une grande tournée auprès de futurs entraineurs pour prévenir tout comportement déplacé. L'association a également signé des conventions avec 12 fédérations  pour sensibiliser à ce fléau, cadres techniques, licenciés et élus.
  

Mieux contrôler les éducateurs bénévoles dans le foot

Le foot amateur a déjà commencé a se mobiliser avec le ministère des sports. Depuis octobre 2019,  une première mesure est expérimentée en Centre-Val-de-Loire sur 10 000 licenciés de la Fédération française de football. Les casiers judiciaires des bénévoles des clubs de la région sont vérifiés pour protéger les enfants des prédateurs sexuels. Les districts sont ensuite chargés de faire remonter les noms au ministère des sports. Une expérimentation lancée dans 601 clubs de six départements pour le moment. 
 
Les ligues régionales de football pourront bientôt demander la vérification des casiers judiciaires des bénévoles / © France Télévisions
Les ligues régionales de football pourront bientôt demander la vérification des casiers judiciaires des bénévoles / © France Télévisions
 

Vingt dirigeants de clubs de football écartés 

Cette expérimentation a déjà permis la détection d’un dirigeant bénévole condamné pour des agressions sexuelles sur mineurs. Au total, sur les 3200 casiers judiciaires d'éducateurs et de dirigeants vérifiés, une vingtaine au total ont été écartés. Des condamnations, principalement pour des excès de vitesse ou conduite sous l'emprise de l'alcool.

Ce dispositif devrait bientôt être généralisé. 400.000 bénévoles seront concernés selon la FFF. En attendant son déploiement à l'ensemble du territoire, les éducateurs doivent désormais remplir une "attestation d'honorabilité" lors de leur demande de licence, et ce,  pour chaque saison.
 

Aider les victimes à s'exprimer 

Au Creps de Lille, la lutte contre les violences sexuelles est une priorité. Dans cet établissement, qui accueille 120 jeunes en internat, une équipe a été spécialement formée afin d'offrir une oreille attentive aux élèves. Composée d'assistants d'éducation et de coachs, cette cellule spéciale accompagne les jeunes sportifs tout au long de leurs cursus. 
 
La lutte contre les violences sexuelles dans le sport
Jean-Philippe Ballet-Baz, Directeur-adjoint du CREPS de Wattignies - France 3

Sur le même sujet