Un avion de la compagnie Corsair largue 70 tonnes de kérosène sur les Alpes

Le Boeing B747, en difficulté, a été obligé d’interrompre son vol la nuit dernière. Pour pouvoir atterrir, il s’est délesté au-dessus des Alpes italiennes et du Jura suisse.

  • Par Anne Hédiard
  • Publié le , mis à jour le
Un avion de Corsair. © MATHIEU GARCIA / CORSAIR / AFP

© MATHIEU GARCIA / CORSAIR / AFP Un avion de Corsair.

La société Skyguide, qui surveille l’espace aérien suisse, a donné l’alerte ce lundi 28 mars 2016.

L’appareil, en provenance de Paris Orly faisait route vers Port Louis sur l’île Maurice dans la nuit de dimanche à lundi. Vers minuit, il a du interrompre son vol en raison de problèmes techniques.

Il a fait demi-tour pour atterrir à Paris mais avant cela, il s’est délesté de 70 tonnes de kérosène au-dessus des Alpes italiennes et du Jura suisse, en volant à une altitude de 6700 à 9400 mètres.

Cette procédure n’est pas inhabituelle mais elle se fait selon des prescriptions strictes. 
Lorsque des problèmes techniques contraignent un aéronef à réaliser un atterrissage d’urgence, il réduit son poids en larguant son carburant (fuel dump) à une altitude minimale prescrite. Skyguide publie ces incidents sur mandat de l’OFAC, l'office fédéral de l'aviation civile, à qui il appartient d’examiner si les normes en vigueur ont été respectées et si le largage a eu des conséquences pour l’environnement.

Cette procédure a permis au Boeing B747 de la compagnie Corsair d'atterrir sans encombre.
les + lus
les + partagés