publicité

Fin de la grève dans la station des 2 Alpes en Isère

Le syndicat majoritaire FO a signé en début d'après-midi ce mercredi un accord validant la proposition de la direction d'augmenter les salaires de 2%. Et les remontées mécaniques ont été remises en circulation vers 15 heures

  • C.S
  • Publié le 17/02/2016 | 12:24, mis à jour le 17/02/2016 | 15:47
A 9 heures, les vacanciers étaient prêts à attaquer leur journée de ski quand ils ont appris qu'un mouvement de grève maintenait les remontées mécaniques à l'arrêt.
Les négociations engagées la veille entre syndicats et direction n'ayant pas abouti, les représentants syndicaux de Deux Alpes Loisirs et les salariés ont décidé un débrayage pour ce mercredi matin. Selon la CGT, la moitié du personnel de la station est en grève. Pisteurs et mécaniciens veulent voir leur statut revalorisé. Ils dénoncent le choix de la direction de favoriser l'accueil de la clientèle au détriment de la sécurité. Les syndicats souhaitent l'embauche de 12 à 15 personnes de plus sur les téléportés sensibles.

reportage de Tiphaine Honoré et Dominique Semet
grève saisonniers 2 Alpes

Intervenant : Pascal Claverie, pisteur et délégué FO


Mécontents d'être privés d'une journée de ski, les touristes ralent, cherchent à être informés, et encouragent les négociations afin que la station reprenne vie au plus vite.
En attendant, seules quelques remontées mécaniques fonctionnent en bas des pistes, soit 5 % du domaine skiable. Les forfaits de la journée seront remboursés et l'accès à la piscine et à la patinoire sont gratuits.





La réunion qui s'est tenue ce 17 février vers 10h30 entre syndicats et direction n'a pas permi de débloquer la situation : la Compagnie des Alpes proposant 2% d'augmentation quand les syndicats en réclament 11 pour atteindre le niveau de rémunération de leurs homologues de Serre-Chevalier. Les négociations pourraient reprendre dans l'après-midi.

Le point sur les négociations à 12h
Interview Gilles Dodos CGT
Malgré l'absence de nouvelle proposition de la direction, la reprise des négociations à 14h a permis de débloquer la situation : FO, syndicat majoritaire, a choisi d'accepter de reprendre le travail avec une hausse de salaire de 2%. Déçus, les représentants CGT espéraient obtenir plus. 

Vers 15 heures le trafic de remontées mécaniques a repris son cours et les skieurs peuvent en profiter gratuitement.

les + lus
les + partagés