“Notre agriculture est en danger” le nouveau livre du Loirétain Xavier Beulin, président de la FNSEA

Le président de la FNSEA, également agriculteur dans le Loiret, publie son premier livre pour expliquer qu'il faut revenir à l'agronomie et à des pratiques raisonnées.

Par Fabienne Marcel

Agé de 58 ans, Xavier Beulin se présente sur la page 4 de son nouveau livre, comme agriculteur dans le Loiret. Homme aux multiples casquettes, il est aussi président du puissant syndicat agricole FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles), patron d'un groupe qui pèse 7 milliards d'euros de chiffres d'affaire, l'agro-industriel Avril, avec près de 8000 salariés. Un CV qui fait de lui un homme controversé et atypique dans le milieu agricole. Alors comment peut-on être syndicaliste et grand patron ? Une question à laquelle Xavier Beulin consacre deux chapitres dans son livre "Notre agriculture est en danger" (Éditions Tallandier), écrit avec Yannick Le Bourdonnec. 

Xavier Beulin était reçu lundi par nos confrères de Europe 1 dans l'émission "Le Club de la Presse". L'occasion pour le journaliste Bruno Jeudy de revenir sur les critiques à l'encontre du Loirétain. "Vous vous présentez plusieurs fois comme un paysan dans votre livre, on sent que les critiques vous ont touché". "Oui je le suis !" répond le président de la FNSEA.

Dans son livre-programme, Xavier Beulin raconte comment le paysan engagé de l'Orléanais a gravi les échelons pour devenir, en 1999, le président de l'agro-industriel Avril. Onze ans après, il était élu à la tête de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). Pourquoi ce livre ? 

Je n'ai pas beaucoup ­entendu parler d'agriculture pendant les débats de la primaire de la droite et du centre. J'espère qu'il en sera question à gauche


150 suicides d'agriculteurs par an
 

 Son livre, c'est également l'occasion d'évoquer le mal être du monde rural. La MSA, estime à 150, le nombre de suicides par an chez les agriculteurs. Un phénomène dont on ne parle pas suffisament déclare Xavier Beulin. "On en parle pas, parce que c'est souvent très atomisé, ça se passe loin des grandes villes".

"Il n'y a pas de politique agricole, pas de vision ni de stratégie"


Dans son livre, Xavier Beulin explique aussi que la France n'a pas de politique agricole efficace, comme l'Allemagne ou l'Irlande qui ont réussi à gagner des parts de marché. "On n'a pas de politique agricole efficace car on est mal à l'aise par rapport à l'agriculture française qui est diverse. Et dans cette diversité elle est présentée comme opposée ou binaire. Encore une fois il n'y a pas les petits et les gros, il n'y a pas ceux qui seraient vertueux et ceux qui ne le sont pas. On n'est dans un marché mondiale aujourd'hui, qu'on le veuille ou non. Et je dis que le tout marché ne peux pas marcher, simplement parce que l'agriculture elle vit avec un climat, avec beaucoup d'aléas qu'il faut prendre en compte".

 

Sur le même sujet

Une loirétaine lance un appel au don de moelle osseuse

Près de chez vous

Les + Lus