Mort de Maxime Walter : le chirurgien Raphaël Moog interdit d'exercer pendant un an

Le docteur Raphaël Moog lors de son procès en 2015 / © Dominique Gutekunst. MAXPPPP
Le docteur Raphaël Moog lors de son procès en 2015 / © Dominique Gutekunst. MAXPPPP

Déjà condamné à quinze mois de prison avec sursis en 2016 après le décès d'un adolescent à l'hôpital, le chirurgien strasbourgeois, Raphaël Moog a été sanctionné par le conseil régional de Bourgogne de l'ordre des médecins à 3 ans d'interdiction d'exercer, dont deux avec sursis.

Par A.R.

En 2008, Maxime Walter, 15 ans, était mort dans le service du docteur Raphaël Moog après une chute à VTT. Souffrant d'une importante hémorragie interne, il avait été abondamment transfusé, mais son état empirait d'heure en heure. Le docteur Moog lui avait finalement enlevé la rate, près de vingt-quatre heures après l'accident, après avoir trop longtemps hésité à le faire.

"Graves erreurs"

En appel, en mai 2016, Raphaël Moog avait été condamné à 15 mois de prison avec sursis en appel à Colmar pour "homicide involontaire par imprudence ou négligence". Peine qui n'avait pas été assortie d'une interdiction d'exercer. Le chirurgien avait d'ailleurs été maintenu par les hôpitaux universitaires de Strasbourg à son poste de chef de service des urgences de l'hôpital des enfants de Hautepierre. Les juges soulignant qu'il avait, depuis 2008, réalisé des centaines d'opérations et "qu'aucun accident grave (n'avait) été révélé à son encontre".

La famille de Maxime Walter souhaitait obtenir une interdiction d'exercer contre le chirurgien pour "adresser un message symbolique au corps médical", avait expliqué leur avocat en mai 2016. C'est chose faite. La chambre disciplinaire du conseil régional de Bourgogne de l'ordre des médecins a sanctionné le Dr Raphaël Moog d'une interdiction d'exercice de trois ans dont deux avec sursis. Dans sa décision rendue le 29 septembre, la chambre disciplinaire du conseil régional de Bourgogne de l'ordre des médecins considère que le chirurgien "a commis de graves erreurs dans la prise en charge" de Maxime Walter.

Mort de Maxime Walter : la décision de la chambre disciplinaire du conseil régional de Bourgogne de l'ordre... by Aymeric Robert on Scribd



A lire aussi

Sur le même sujet

Le Musée Saint-Remi de Reims expose 1.500 œuvres d'art de la fin du Moyen-Age

Près de chez vous

Les + Lus