Un “hackathon” pour réinventer le centre-ville de Châlons

La Ville de Châlons-en-Champagne propose aux étudiants de participer à un concours de "hacking urbain" les vendredi 26 et samedi 27 février. Le principe : s'approprier les lieux et équipements les plus emblématiques du centre-ville, les détourner pour révéler leur potentiel.

Par Isabelle Griffon

Le "hackathon", contraction entre les mots "hack" et "marathon", est un événement dont l’objectif est de permettre à un projet collaboratif d’émerger dans un temps très court. Pendant 24 heures, des étudiants de domaines variés (aménagement, urbanisme, design, paysage, architecture, arts, marketing, commerce, ingénieurs...) vont s'approprier, par équipes de cinq, le centre-ville de Châlons pour le "ré-enchanter".

Réflexion sur l'attractivité du centre-ville

A l’origine de cet événement, la ville de Châlons-en-Champagne souhaite échanger sur le potentiel de redynamisation de son centre-ville en impliquant les écoles liées aux métiers de l’urbain. A Châlons, le centre-ville perd des habitants. De nombreux commerces ferment au profit des zones commerciales de périphérie. Une situation qui risque de s'aggraver avec le départ des militaires et la réforme de la grande région. C’est dans ce contexte difficile qu’une réflexion globale sur l’attractivité du centre-ville est menée.

 / Ville de Châlons-en-Champagne Ce concours de "hacking urbain" aura lieu du vendredi 26 février, 13h30, au samedi 27 février, 14 heures. Le gagnant verra son projet présenté lors de la foire de Châlons et publié sur différents supports. La ville de Chalons-en-Champagne prendra en charge les frais de déplacement des participants au Hackathon.

Inscriptions : www.reinventerchalons.com


Kévin Guerel, organisateur du heckathon était notre invité dans le JT 12/13 de ce mardi 23 février 2016

Interview de Kévin Guerel, organisateur de l'hackathon
La Ville de Châlons-en-Champagne propose aux étudiants de participer à un concours de "hacking urbain" les vendredi 26 et samedi 27 février. Le principe : s'approprier les lieux et équipements les plus emblématiques du centre-ville, les détourner pour révéler leur potentiel. - France 3 Champagne-Ardenne

 

Vos commentaires

Sur le même sujet

Strasbourg : bilan après l'ouverture de la "salle de shoot"

Actualités locales

Les + Lus