publicité

Nancy : agressions sanglantes dans la nuit, 4 personnes blessées

Les rues de Nancy ont été le théâtre d'agressions sanglantes dans la nuit de mardi à mercredi 18 juin 2014. Une vingtaine de jeunes en bande a attaqué quatre personnes rue des Maréchaux. Le pronostic vital d'une victime est engagé. Une enquête est ouverte.

  • Par Alice Beckel
  • Publié le , mis à jour le
Une bande de 20 personnes a agressé deux restaurateurs, mercredi 18 juin 2014, aux alentours de 2h. © France 3 Lorraine

© France 3 Lorraine Une bande de 20 personnes a agressé deux restaurateurs, mercredi 18 juin 2014, aux alentours de 2h.

La nuit de mardi à mercredi 18 juin 2014, a été sanglante dans la cité ducale. Aux alentours de deux heures du matin, une vingtaine de jeunes quittent la place Stanislas et multiplient les agressions gratuites. Au total, quatre personnes sont hospitalisées.

À l'heure où les bars ferment, le groupe entame son expédition. Arrivé rue des Maréchaux, le commando agresse sans raison apparente le gérant de l'établissement le Sisco.

Quelques mètres plus loin, le groupe arrive devant le restaurant le Cosmopolitain, situé Grand Rue. Le gérant ainsi que sa femme et sa fille sont pris à partie. Touché à la tête et au thorax, le pronostic vital du mari est toujours engagé. Dans la foulée, les individus déchaînés violentent la femme et la fille du gérant.

Un commerçant voisin présent sur les lieux donne l'alerte. Les 4 victimes sont hospitalisées. Une enquête diligentée par la sûreté départementale a été ouverte.

Le reportage de Jean-Pierre Petitcolas : 
Expédition sanglante à Nancy


L'actu de votre région en vidéo

Canicule : de la glace pour les animaux de Sainte-Croix

La forte chaleur va durer, jusqu’à la fin de la semaine en Lorraine avec 36° annoncés localement en journée et au moins 20° la nuit. Dur pour tous, y compris les animaux. Au parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes en Moselle où vivent 130 espèces, 7 d'entre-elles viennent du grand Nord et sont particulièrement sous surveillance.

Perrine Ketel et Arnauld Salvini

© France 3 Lorraine

les + lus