publicité

Fourogue, le barrage tarnais illégal auquel Sivens ressemble étrangement

Même taille, même but, même exploitant, même maître d'oeuvre, le barrage de Sivens a beaucoup de points communs avec son voisin de Fourogue. Ce dernier est exploité depuis 1998 et pourtant, il est illégal. Une situation que les opposants voudraient éviter de reproduire à Sivens.

  • Par Véronique Haudebourg
  • Publié le , mis à jour le
Le barrage de Fourogue est situé à 30 kilomètres du site de Sivens © France 3

© France 3 Le barrage de Fourogue est situé à 30 kilomètres du site de Sivens

Les opposants au barrage de Sivens souhaitent que les travaux soient suspendus au moins jusqu'à ce que la justice ait tranché sur le fond. Seul souci, les procédures en cours sont très longues et les financements du barrage ne sont pas assurés au -delà de la mi-2015. D'où l'empressement du conseil général à la réalisation du chantier de Sivens.

Une histoire qui n'est pas sans rappeler celle du barrage de Fourogue, situé lui aussi dans le Tarn. Sa retenue existe bel et bien depuis 15 ans et pourtant, elle est illégale. Comme à Sivens, ses opposants se sont férocement battus sur le terrain juridique. Et la justice leur a donné raison en 1997 en déclarant invalide la déclaration d'utilité publique (ou déclaration d'utilité générale). A cette date, les travaux avait déjà commencé. Et ils n'ont jamais été stoppés. La retenue, exploitée comme cela est prévu à Sivens par la CACG a été mise en service fin 98. Et l'est toujours malgré l'absence complète d'existence légale et des défaillance techniques. La préfecture a même pris un arrêté pour sommer l'exploitant d'y remédier rapidement.
Le barrage de Fourogue, illégal mais bien réel dans le Tarn

Notre dossier complet sur le barrage de Sivens et la mort de Rémi Fraisse


les + lus
les + partagés