Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Francophonies : Hakim Bah lauréat du Prix Théâtre RFI

Poète, dramaturge et nouvelliste, Hakim Bah a été récompensé par un jury présidé par Laurent Gaudé / © F3 Limousin / J. Sousa
Poète, dramaturge et nouvelliste, Hakim Bah a été récompensé par un jury présidé par Laurent Gaudé / © F3 Limousin / J. Sousa

Le "Prix Théâtre RFI" a été remis dimanche 25 septembre 2016 à Limoges à l'auteur guinéen Hakim Bah pour son livre "Convulsions" dans le cadre du festival des Francophonies en Limousin. Céline Delbecq et Edouard Elvis Bvouma ont tous deux reçu le Prix SACD de la Dramaturgie Francophone.

Par Annaick Demars

Hakim Bah est le lauréat de la troisième édition du Prix Théâtre RFI qui lui a été décerné dans le cadre du festival Les Francophonies en Limousin à Limoges dimanche 25 septembre 2016. Il est récompensé pour "Convulsions", troisième volet d'une trilogie intitulée "Face à la mort" dans laquelle il revisite un épisode de la Tragédie des Atrides, où Atrée et Thyeste assassinent leur demi-frère.

Le jury présidé par l'écrivain Laurent Gaudé (Prix Goncourt en 2004 et auteur plébiscité par les libraires) a salué "un texte audacieux et d'une grande maîtrise qui crée des espaces de théâtralité en revisitant un mythe grec (...), un texte qui échappe à la morale car il raconte de façon impitoyable une tragédie dont la violence continue son oeuvre jusqu'à nos jours". Il devrait être publié en 2017 dans la collection "Tapuscrit / Théâtre Ouvert" en collaboration avec RFI. 



Edouard Elvis Bvouma et Céline Delbecq sont les deux lauréats du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone / © F3 Limousin / J. Sousa
Edouard Elvis Bvouma et Céline Delbecq sont les deux lauréats du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone / © F3 Limousin / J. Sousa


DEUX LAUREATS EX AEQUO POUR LE PRIX SACD DE LA DRAMATURGIE FRANCOPHONE 


Pour les 15 ans du Prix SACD de la Dramaturgie Francophone, deux lauréats ont également été récompensés le 25 septembre 2016: Céline Delbecq, auteur belge, pour "L'Enfant sauvage" et Edouard Elvis Bvouma, auteur camerounais pour "A la guerre comme à la Gameboy". Ce prix est attribué aux auteurs d'une oeuvre d'expression française parmi une sélection de textes proposée par la Maison des Auteurs de Limoges. Il salue cette année "deux textes qui sont l'illustration tout en force et en justesse du thème de l'enfance, une enfance sacrifiée par les guerres, la maltraitance ou l'abandon"

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Attaques de chiens errants en Haute-Vienne

Près de chez vous

Les + Lus