CHU de Limoges : les grévistes de la faim envahissent le conseil de surveillance

Interview de Marie-François Perol-Dumont.
La sénatrice de Haute-Vienne Marie-François Perol-Dumont s'exprime à propos de la grève des infirmier(es). - France 3 Limousin - Cécile Descubes

Ambiance très tendue ce vendredi matin au CHU de Limoges. Au 5ème jour de la grève de la faim entamée par quatre agents de l'hôpital, les manifestants ont investi le conseil de surveillance.

Par Gwenola Beriou

Au 5ème jour de la grève de la faim, la tension monte au CHU de Limoges.
Les grévistes, accompagnés de syndicalistes Sud et CGT - une soixantaine de personnes au total - ont occupé ce vendredi matin le conseil de surveillance.


La sénatrice socialiste Marie-Françoise Pérol-Dumont, présidente du conseil de surveillance du CHU, a pris la parole pour condamner ces débordements : "Il faut savoir arrêter une grève" a-t-elle déclaré.
Elle souligne que le directeur du CHU a fait des concessions en annonçant notamment 43 recrutements.


Le conseil d'administration a été suspendu en cours de matinée.
A la mi-journée, des négociations étaient en cours, entre la direction du CHU et les représentants syndicaux, en présence de deux médiateurs du conseil de surveillance.

Vers 15h, les délégués syndicaux ont annoncé qu'ils ont obtenu les 17 postes supplémentaires qu'ils réclamaient pour parvenir à un effectif de 60 postes de remplaçants.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Agriculteur agressé par un individu présumé fiché S : procès reporté

Près de chez vous

Les + Lus