Avec ces 250 kilomètres de littoral, l'Aquitaine attire naturellement pour ses belles vagues. Biarritz, Lacanau, Hossegor, Anglet, Biscarosse... Des spots internationnalement connus : le surf français est né ici. Aujourd'hui, il y a près de 100 000 surfeurs sur les vagues de notre région chaque été. Revenons sur cet énorme succès. 

1956 : NAISSANCE DU SURF A BIARRITZ

Dans les années 50 : Le surf n'était encore qu'une image dans la tête de certains Français.
Peter Viertel, scénariste et écrivain américain, se rend à Biarritz pour le tournage de son film "Le soleil se lève aussi" : époustouflé par les vagues, il demande qu'on lui ramène une planche de Californie. 
Cet homme qui "marche sur l'eau" crée alors la fascination.

Grâce à lui, Jacky Rott, l'un des "tontons surfeurs", a enfin pu, après de nombreuses tentatives, avoir les mesures et reproduire une planche.
Les "tontons surfeurs", un groupe de jeunes basques rêvant de grosses vagues et de surf made in Hawaï se forment et propagent les planches sur la côte basque. Les touristes et les Biarrots découvrent le spectacle inhabituel de ces hommes debout sur des planches de 3 mètres, une révélation.
© INA, juillet 1997
© INA, juillet 1997

 

A la fin des années 50, ces surfeurs se donnent corps et âme pour fabriquer des planches moins lourdes et plus pratiques. Michel Barland, surfeur, en fabrique en bois, puis en résine. A force de tentative, les premières planches en polyuréthane voient le jour.

Carlos Dogny, un milliardaire, fan de surf, déborde d'envie d'expliquer aux amateurs comment surfer et faire des compétitions. Il inaugure le premier club de surf en 1959, le Waïkiki Surf-Club, à Biarritz.
Dans les années 60, Jo Moraïz ouvre le premier surf shop : un vrai challenge, vu le nombre très minime de personnes pratiquant le surf. 

Ce fut le début d'un développement croissant de ce sport. Pourtant, à cette époque, rien ne laissait présager que le succès serait si grand.

Les Tontons Surfeurs
Ils nous racontent comment ils ont apporté le surf à Biarritz - Youtube (Ville2Biarritz)

 

SURF ET LIFESTYLE

Années 80 : la vague surf déferle. C'est une attitude, une façon d'être : le surf prône des valeurs fondamentales, un bel art de vivre.

Les surfeurs peuvent s'amuser et s'entraîner toute l'année. Un vrai surfeur n'a pas peur des temps pluvieux. Si vous vous rendez sur la côte aquitaine en octobre-novembre, il ne sera pas étonnant de voir des surfeurs dans l'eau alors que vous serez en manteau !

F3 A - Surf

 

Les non-surfeurs peuvent facilement accéder au style vestimentaire du parfait surfeur, avec l'industrie autour de ce sport fortement développée. Mais le surf est avant tout un style de vie, basé sur des valeurs importantes comme le respect de l'environnement. Ce principe est très fort car le surf et l'Océan sont indivisibles.

Une association a été créée dans ce but là :  la Surfrider Foundation Europe, qui siège au Pays Basque. Elle est chargée de la protection et la mise en valeur des lacs, des rivières, des océans, des vagues et du littoral. Elle a été inauguré en 1990. Aujourd'hui, elle est présente dans 14 pays européens et compte plus de 9000 adhérents. Elle agit au niveau des vagues dans un programme "Patrimoine et Vagues" : 

Le programme « Patrimoine et Vagues » de Surfrider dépasse la simple anecdote de surfeurs voulant seulement défendre un terrain de jeu. Il permet de faire réfléchir à la valeur des vagues et à ce sujet tous s’accordent pour lui attribuer une valeur à la fois culturelle, environnementale et économique.



► ZOOM sur un magasin de surf écolo :
Deux étudiants de Biarritz ont créé leur marque 100% écolo. Les vêtements de surf ou autres accessoires sont en matières recyclées, coton bio ou made in France. Le concept fait l'unanimité auprès des surfeurs comme des touristes. 

Magasin de surf 100% écolo
Deux étudiants surfeurs ont créé leur boutique de surf dans le respect de la nature, une des valeurs du surfeur - France 3 janvier 2017 - Ludivine Tachon et Guillaume Decaix

LA SURF-INDUSTRIE

Selon un sondage du Comité Régional du Tourisme d'Aquitaine, la moitié des séjours en Aquitaine auraient pour motivation le surf. La région initie chaque année de nouveaux curieux.

En 2013, lors de la saison estivale, on estime le nombre de surfeurs sur le littoral aquitain autour de 100 000. En moyenne, 55% des surfeurs sont locaux, et 45% sont des touristes.
Répartition des surfeurs locaux et touristes en Aquitaine / © Comité Régional du Tourisme d'Aquitaine
Répartition des surfeurs locaux et touristes en Aquitaine / © Comité Régional du Tourisme d'Aquitaine

Le surf, en plus d'être un sport, est devenu une économie. Ce que le surf rapporte est non-négligeable. Hors les magasins ou les marques, une moyenne de 45 millions d'euros est dépensée par les surfeurs touristes de juin à septembre en Aquitaine. Globalement, un surfeur ayant recours à une école de surf dépense 21 euros par jour. 

A savoir : 80% du chiffre d'affaire du surf en Europe est réalisé en Aquitaine, soit un chiffre d'affaire de plus de 900 000 euros. 

Rien que dans les Landes, 1000 emplois directs sont liés à l'industrie du surf. 

Les écoles de surf, massivement représentées en Aquitaine :

Comme nous l'avons vu, la première école a ouvert en 1959. La création d'un grand nombre d'écoles a suivi. 
Aujourd'hui, la plupart affiche complet à la saison estivale. En moyenne, il y a entre 300 et 500 élèves par école et par session.

En 2016, d'après la Fédération Française de Surf, on compte 124 Écoles Française de Surf. 
La même année, 55 000 licences loisirs ont été délivrées.

En moyenne, à peu près la moitié des élèves ont entre 10 et 17 ans, et plus de 80% sont des touristes.
 

Ecole de Surf à Lacanau / © INA, Juillet 1985
Ecole de Surf à Lacanau / © INA, Juillet 1985

La société de consommation actuelle n'a pas échappé au surf. 
De grandes chaînes se sont basées sur l'esprit surf et la "lifestyle" du surfeur pour créer leur enseigne.

Le premier surf shop a ouvert à Biarritz dans les années 60, pour répondre à un besoin des surfeurs. Les grandes chaines se sont ensuite importées dans les années 80 dans le Sud- Ouest de la France. Rester dans un univers surf même quand on ne surf pas, le phénomène de mode a bien trouvé sa place. Déjà en 1989, le sujet était d'actualité, comme quoi le surf n'est sûrement pas qu'une mode : 
L'industrie de la mode surf en Aquitaine
En 1989, les boutiques et grandes chaînes se lancent dans le surf. - INA, septembre 1989 -  Dominique Langard et Philippe Rives

 

► ZOOM sur Hossegor :
Hossegor est aujourd'hui le temple de la consommation surf en Europe. Un grand nombre de touristes se rend là-bas pour ne rien manquer du style surfeur. En 30 ans, cette petite ville devient le coeur de la mode surf. Cela commence avec RipCurl, grande enseigne de surf toujours aujourd'hui, créée par des Australiens. Elle est venue s'installer à Hossegor en 1982, Quiksilver a ensuite suivi.

Hossegor et le surf
Cette ville est devenue le temple de la consommation du surf - France 3 janvier 2017 - Ludivine Tachon et Guillaume Decaix

LE SURF, C'EST AUSSI....

Le premier magazine de surf en 1986 : Portrait de Gibus de Soultrait :

Gibus, dans les années 60, passait tous ses étés dans sa maison de vacances à Guétary. Il se découvre une passion pour le surf dès 10 ans. A 18 ans, il part naviguer : Tahiti, Mexique, Etats-Unis.... Gibus a vécu une vie de nomade, qui l'a marqué à jamais. Lors de ses 20 ans, il commence à écrire sur le surf. Il publie le tout premier magazine de surf en 1986, "Surf Session". Aujourd'hui, il affiche plus de 300 numéros publiés.

Il y a plus de surfeurs aujourd'hui, mais ils ont la même passion, la même addiction aux vagues. [...] Le magazine rassemble, il y a un mot "surf session" qui est fort.

Gibus de Soultrait
Un surfeur aquitain libre, qui a créé le premier magazine centré autour du surf : "Surf Session". - France 3, septembre 2007 - Stéphanie Deschamps et Emmanuel Galerne


L'association Handi Surf

Handi Surf est une association créée en 2012. Elle a plusieurs objectifs : assurer l'accessibilité au surf pour les personnes handicapés, accompagner les structures pour les projets handi surf, faire des compétitions locales et de la sensibilisation, développer son propre circuit de compétition nationale. L'école de surf Lehena fut la première école labellisée "handi surf" avec pour mot d'ordre : 

 L’eau et le surf deviendront des outils permettant de repousser les limites de chacun.

Handi Surf initie plus de 200 personnes chaque année au Pays Basque.

Le surf possible pour tous, grâce à l'association Handi Surf sur les terres Basques. / © Fédération Française de Surf
Le surf possible pour tous, grâce à l'association Handi Surf sur les terres Basques. / © Fédération Française de Surf

 

► Zoom sur Fred Biscayar, champion de surf et paraplégique : 

Fred Biscayar est vice-champion d'Aquitaine de surf. Il est aussi paraplégique, sa planche lui fait découvrir d'autres sensations, elle est sa thérapie. Il a un combat : améliorer le confort des handicapés et montrer que rien n'est impossible. Son but est aujourd'hui de créer un pôle sport étude handi surf au Pays Basque.
Fred Biscayar et son amour du surf
Il est vice champion d'Aquitaine et paraplégique. Aujourd'hui il vit de sa passion. - France 3 Aquitaine, décembre 2016 - Perrine Durandeau et Rémi Grillot

► Zoom sur Yann, jeune garçon autiste et surfeur : 

Grâce à l'association Handi Surf, Yann, autiste, a pu découvrir le surf. Il est aujourd'hui passioné et ne louperait un cours de surf pour rien au monde. Ce sport lui a permis de nombreux progrès, il a pu prendre confiance en lui et s'épanouir.
Yann, surfeur et autiste
La mère de Yann raconte que le surf a permis à son fils de s'épanouir et de faire d'énormes progrès. - France 3 Aquitaine, octobre 2015 - Emmanuel Clerc et Sandrine Estrade

L'élargissement du surf

  • Maintenant une épreuve surf au baccalauréat en Aquitaine : L'option surf au bac est maintenant possible. Cet examen optionnel permet aux surfeurs entraînés de pouvoir avoir des points supplémentaires au bac. Cependant, le barème de l'épreuve demande un niveau assez rigoureux : possible pour les élèves qui suivent des entrainements réguliés. L'épreuve se décompose en deux parties : tout d'abord les élèves prennent 10 vagues, les 2 meilleures sont notées sur 16 points, et un oral sur le monde marin noté sur 4 points.
Le surf devient une épreuve du baccalauréat
Les élèves aquitains peuvent choisir à présent l'option facultative surf au bac - Stéphanie Deschamps et Rémi Poissonnier - France 3, mars 2016
  • Le surf devient une discipline aux Jeux Olympiques :  Le CIO a annoncé en août 2016 que le surf sera représenté aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Cette décision a été prise à la suite d'un vote unanime. Les stars du surf, ainsi que la Fédération Française de Surf sont très heureux de cette annonce.
Vidéo et réactions de l'entrée du surf au JO : 
Le surf aux Jeux Olympiques
Le CIO a annoncé que le surf sera au programme des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo. - Perrine Durandeau et Emmanuel Clerc - France 3, août 2016

Laird Hamilton, un amoureux des plages basques qui relance le phénomène Paddle :


Laird Hamilton et son Stand Up Paddle / © France 3 Aquitaine
Laird Hamilton et son Stand Up Paddle / © France 3 Aquitaine

 

Laird Hamilton connaît bien les plages basques : son père surfait dans les années 1969 à Anglet.
Laird est un géant de la glisse, un dompteur des plus grosses vagues du monde. Il a aussi relancé le Paddle, cette planche qui permet de surfer debout, et a décidé de s'y consacrer entièrement. Il a ensuite créé sa propre marque : "Laird StandUp".
Le Paddle connaît un essor important et attire de plus en plus de monde. En France, sur mer ou lac, impossible aujourd'hui de ne pas croiser un vacancier en train de pagayer debout sur sa planche.

Le Stand Up Paddle rend le Surf accessible à tous.

► Découvrez le portait d'une idole, à Biarritz pour parrainer la plus ancienne compétition de surf : 
Laird Hamilton
Portrait d'une idole - France 3, avril 2017 - Stéphanie Deschamps et Christian Etchegaray

 

Mondiaux de surf 2017 à Biarritz

Samedi 20 mai commence les mondiaux de surf sur la Grande Plage de Biarritz pour une durée de 9 jours. Environ 50 nations sont attendues pour les disputer, avec pour chaque pays une équipe composée de 4 hommes et 2 femmes.
Plusieurs prix sont décernés, en individuel ou en équipes. 

Si vous ne pouvez pas vous y rendre, ou que vous voulez suivre minute par minute les mondiaux, l'application "WorldSurfGames" est disponible sur Google Play et Apple Store. Live, actualités, programmes, résultats... Les mondiaux plus que jamais proche de vous.

L'application "WorldSurfGames" pour ne rien louper des mondiaux à Biarritz / © France 3
L'application "WorldSurfGames" pour ne rien louper des mondiaux à Biarritz / © France 3

Suivez notre émission spéciale surf sur France 3 le dimanche 28 mai de 12h55 à 15h :
Vivez 
la Finale individuelle messieurs ainsi que 2 heures d'émission en direct de la Grande Plage de Biarritz pour revenir avec de nombreux invités sur toutes les images incontournables de cette semaine de Championnats.