Un des réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech à l'arrêt

La centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne / © Jack ma /CC
La centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne / © Jack ma /CC

Le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Golfech (82) est à l'arrêt depuis 9h47 ce mardi matin. Il s'est mis en sécurité après un incident sur l'un de ses capteurs.

Par Laurence Boffet

Depuis 9h47 ce mardi, le réacteur numéro 1 de la centrale de Golfech (82) est à l'arrêt. Un arrêt automatique déclenché "suite à un aléa sur un capteur du système de refroidissement du condenseur situé au niveau des aéroréfrigérants", indique le service communication de la centrale nucléaire qui rappelle que cette mise en sécurité est "assez banale : c'est la procédure décidée en France pour tout aléa technique constaté dans une centrale nucléaire". Il précise que cet incident n'affecte pas le fonctionnement de la centrale, "n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, l’environnement et la sécurité du personnel" et qu'il n'a "absolument rien à voir" avec la vaste panne d'électricité qui a affecté Toulouse en début de matinée.

Conformément à la règlementation, la Préfecture du Tarn-et-Garonne, les mairies des communes environnantes, la Commission locale d'information (CLI) de Golfech et l’Autorité de sûreté nucléaire ont été informées. Les équipes techniques travaillent maintenant à la remise en route du réacteur. On ignore pour l'instant quand elle sera effective.

Le 19 octobre dernier, un incident dans cette même centrale avait provoqué l'émission de rejets dépassant "le seuil réglementaire" pendant deux minutes. Il avait été suivi d'une plainte de neuf associations, dont Sortir du nucléaire, en novembre.



Sur le même sujet

Tarn : retour à la semaine des quatre jours dans les écoles de Castres

Près de chez vous

Les + Lus