Tarn : les agriculteurs espèrent un nouveau barrage à Sivens après les annonces de Hulot

Le projet de barrage à Sivens avait été abandonné après la mort de Rémi Fraisse. / © FLORINE GALERON / MaxPPP
Le projet de barrage à Sivens avait été abandonné après la mort de Rémi Fraisse. / © FLORINE GALERON / MaxPPP

Dans un communiqué, les JA et la FDSEA du Tarn saluent les mesures annoncées par Nicolas Hulot et Stéphane Travers. Ils voient là-dedans un nouvel espoir pour la réalisation d'un barrage sur le Tescou, là où devait être construit le barrage de Sivens.

Par Aubin Laratte

Il n'est pas cité une seule fois, mais on le devine. Le barrage de Sivens fait encore rêver les agriculteurs tarnais et notamment ceux de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs (JA). "Nous saluons donc la volonté affirmée par les deux ministres d'aller dans cette direction en encourageant la création de nouveaux projets de stockage pour lesquels pertinence et durabilité seront les maîtres-mots", écrivent les syndicats dans un communiqué, réagissant aux mesures annoncées par Nicolas Hulot, ministre de la Transitition écologique, et de Stéphane Travers, ministre de l'Agriculture.

"La constitution de réserves en périodes excédentaires doit assurer la survie des cultures dans les périodes les plus critiques", précisent Philippe Jougla et Christophe Rieunau, présidents de la FDSEA et des JA dans le Tarn. Cette idée de contenir de l'eau pour les périodes de sécheresse était celle du barrage de Sivens, abandonné après plusieurs années de lutte entre pro et anti barrage et la mort de Rémi Fraisse le 26 juin, dans des affrontements avec la gendarmerie.

L'une des mesures annoncées par les ministres est la mise en place d'une cellule d'expertise "afin de dénouer les éventuelles difficultés rencontrées dans la gestion de la ressource en eau en agriculture". Bonne idée pour les agriculteurs : "Elle s'assurera de lever les blocages pour permettre la réalisation des projets en cours et l'émergence de nouveaux."

Le barrage de Sivens devait permettre la réalisation d'une réserve d'eau sur le cours du Tescou. Une eau qui aurait été utilisée pour irriguer les cultures. La FDSEA comme les JA, "échaudés par de très nombreuses années d'inertie sur ce sujet", n'ont pas oublié cette idée : "Nous demandons à faire partie des premiers bénéficiaires notamment pour le projet de territoire du bassin versant du Tescou."

Les espoirs des agriculteurs vont rapidement être douchés. Dès le 21 août commence la réhabilitation de la zone humide de Sivens. Si barrage sur le Tescou il y a, il ne devrait pas donc pas se faire ici.

 

Sur le même sujet

Ariège : Gérald Darmanin à la rencontre des buralistes

Près de chez vous

Les + Lus