publicité

Olivier Dassault pour le rétablissement de la peine de mort !

Le député de la première circonscription de l'Oise n'y va pas par quatre chemins. Après le double attentat de Bruxelles, il se prononce pour le rétablissement de la peine de mort.

  • @pgcreignou
  • Publié le
© MaxPPP

© MaxPPP

Invité jeudi matin au micro de RMC hier, Xavier Bertrand l'avait dit sans détour : en 1981, il n'aurait pas voté l'abolition de la peine de mort.






Ce vendredi, un autre élu de la région va donc encore plus loin. Dans un communiqué sobrement intitulé : « Rétablissons la peine de mort ! », le député Les Républicains Olivier Dassault dénonce l'inaction gouvernementale et se veut inflexible :


 Ces individus qui sont prêts à massacrer nos enfants, endeuiller des familles sur le territoire qui les a accueillis par leur naissance ou leur intégration n’ont plus à recevoir de compassion de la part de notre Nation.


Vers une proposition de loi ?

Alors que le débat sur des peines de prison réellement à vie ressurgit en France, Olivier Dassault ne veut pas s'en contenter, et pas plus de la déchéance de nationalité : « j’irai même plus loin en proposant, comme en 2006, de rétablir la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes. [...] Il est du devoir des parlementaires de jouer pleinement leur rôle de législateur en adaptant les textes à chaque fois que leur pouvoir le leur permet. »

L'élu picard le rappelle lui-même, il n'en est pas à la première proposition sur le sujet. Une position ultra-minoritaire dans son propre camp à l'époque. Il profite donc des derniers événements tragiques, en France et en Belgique, pour remettre ce vieux projet sur la table : « Combattons-les avec nos armes, celles d'un Etat de droit en rétablissant unanimement la peine de mort ! »

Le texte complet d'Olivier Dassault

Rétablissons la peine de mort !

Les derniers attentats terroristes en Belgique ont montré l'inefficacité des différents gouvernements européens pour lutter contre ce fléau qui gangrène notre société.
Quand on entend les mots de notre Premier Ministre Manuel Valls qui affirme qu "On a fermé les yeux sur la progression du salafisme", j'ajouterais "vous êtes coupables de non assistance à peuple en danger !"

Il est du devoir des parlementaires de jouer pleinement leur rôle de législateur en adaptant les textes à chaque fois que leur pouvoir le leur permet.

J'entends ici et là des voix qui se prononcent pour une perpétuité dite "incompressible" mais là encore on se voile la face et cela ne perturbera jamais les projets diaboliques de ces bombes humaines.

J’avais cosigné une proposition de loi, avec mes collègues parlementaires, qui avait  pour but d’étendre et de préciser le champ d’application de la déchéance de la nationalité en amendant tout simplement le Code civil.

Aujourd'hui, j’irai même plus loin en proposant, comme en 2006, de rétablir la peine de mort pour les auteurs d'actes terroristes. Ces individus qui sont prêts à massacrer nos enfants, endeuiller des familles sur le territoire qui les a accueillis par leur naissance ou leur intégration n’ont plus à recevoir de compassion de la part de notre Nation.

Ce n’est pas la simple représaille du retrait de la nationalité ou une peine d'une période de sûreté pouvant aller jusqu'à 30 ans qui effrayeront ces ennemis de la Liberté mais bien d'avantage la peur de tomber sous le couperet de la justice.

Ne laissons plus ces monstres agir, eux qui refusent notre modèle de société et propagent leur idéologie de mort. Combattons-les avec nos armes, celles d'un Etat de droit en rétablissant unanimement la peine de mort !

Olivier Dassault,
Député de la première circonscription de l'Oise

les + lus
les + partagés