Marseille : “ casserolade” de La France Insoumise devant le siège des chefs d’entreprise

Marseille : " casserolade" de La France Insoumise devant le siège des chefs d’entreprise / © image Pierre Jean Perrin
Marseille : " casserolade" de La France Insoumise devant le siège des chefs d’entreprise / © image Pierre Jean Perrin

Plusieurs dizaines de militants de La France Isoumise se sont rassemblés en tapant sur des casseroles ce matin, samedi 30 septembre, devant le siège de l'UPE 13, l'Union Pour les Entreprises. Objectif : poursuivre la mobilisation contre la réforme du code du travail

Par Marc Civallero avec AFP

Lors d'un discours devant des dizaines de milliers de partisans place de la République à Paris le 23 septembre dernier le leader de La France Insoumise et député de Marseille Jean-Luc Mélenchon a appelé "à une casserolade", faire le plus de bruit possible avec des casseroles ce samedi, pour poursuivre la mobilisation contre la réforme du Code du travail.

Sous le slogan "puisqu'ils nous empêchent de rêver on va les empêcher de dormir " plusieurs dizaines de militants marseillais se sont rassemblés en tapant sur des casseroles ce matin, samedi 30 septembre, devant le siège de l'UPE 13, l'Union Pour les Entreprises.
Marseille : "casserolade" devant l'UPE 13


Une initiative vivement critiquée par plusieurs membres du gouvernement :

D'abord Christophe Castaner, sur France Inter, dimanche dernier,  le porte-parole du gouvernement a expliqué que " Jean-Luc Mélenchon devrait effectuer une petite révision de l'histoire. N'oublions pas que c'est Poujade, en France, qui a pratiqué les casserolades, ou alors c'est ceux qui ont fait tomber Salvador Allende". Et ensuite, vendredi 29 septembre c'est le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb qui a réagi sur CNews :" Jean-Luc Mélenchon reprend des vieilles méthodes, c'était au Chili que l'extrême droite tapait sur des casseroles sous Allende".

Le leader de La France Insoumise n'a pas tardé à répliquer et à faire part de son écoeurement, il a notamment déclaré : "Tous les coups sont donc permis contre moi, Colomb me compare à l'extrême droite chilienne !!!! Beuaaark ! J'ai un diplôme de la présidente chilienne Michelle Bachelet me remerciant pour mon action aux côtés de la résistance chilienne...à cette époque, que faisait Colomb ? Du lard dans un bureau de Léo Lagrange ?"

Rappelons que les casserolades ne sont pas l'apanage de l'extrême-droite. Les concerts de casseroles se sont également multipliés notamment lors du mouvement des Indignés espagnols contre l'austérité, en 2011-2012, ou encore en Islande, pendant la crise financière, en janvier 2009.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Jouques, "Territoire zéro chomage"

Près de chez vous

Les + Lus