Avignon : quatre jeunes gens sauvent une vieille dame des flammes

© JEROME BRULEY.
© JEROME BRULEY.

C'est une belle histoire : celle de quatre garçons d'une vingtaine d'années qui, n'écoutant que leur courage, ont évacué en pleine nuit une dame de 93 ans, prisonnière de sa maison en flammes. Des héros très discrets qui sont repartis dans l'anonymat. Récit.

Par Jacques Paté

Il est 23H50  lorsque les pompiers de la caserne d'Avignon sont appelés pour un feu qui vient de se déclarer dans une maison individuelle du quartier de Fontcouverte.
En arrivant sur place, ils ont l'heureuse surprise de trouver l'occupante de la maison saine et sauve devant chez elle, entourée par des voisins. Choquée mais parfaitement indemne, la vieille dame est immédiatement prise en charge par les secouristes et transportée à l'hôpital d'Avignon pour y être examinée. Mais de l'avis même des pompiers, elle a eu beaucoup de chance.


Du courage et de l'audace

Le feu s'est déclaré une peu plus tôt dans cette petite maison sur deux niveaux, où vivent une femme de 65 ans et sa mère de 93 ans. Lorsque l'incendie éclate, la fille arrive seule à sortir de la maison, la nonagénaire restant coincée à l'étage, d'où s'échappe une épaisse fumée noire. Les voisins sortent immédiatement pour porter secours à la vielle dame, mais il leur est impossible de braver les flammes et la chaleur pour l'atteindre. Retranchée sur un balconnet, et terrorisée la vielle dame appelle à l'aide.
Soudain, quatre jeunes "copains" sortent de la foule des badauds et n'écoutant que leur courage, escaladent la façade. Faisant la chaîne, ils arrivent à extraire la nonagénaire de la maison.

Héros très discrets

Pour la vingtaine de pompiers sur place, la priorité est de venir à bout des flammes, car cette maison de lotissement est mitoyenne et il faut impérativement éviter la propagation des flammes.
"J'ai bien essayé de recueillir leur témoignage, pour comprendre comment il étaient parvenus à cet exploit, mais ils se sont discrètement envolés dans la nuit", raconte le capitaine Sébastien Hemon, chargé du commandement des opérations. Je n'ai même pas eu le temps de relever leur identité pour que la famille puisse les remercier! Ces quatre jeunes garcons, des "copains du quartier" étaient vraiment très humbles. Ils sont fait ça naturellement, sans réfléchir. C'est une belle histoire, car ils ont arraché cette dame à une mort certaine".

Selon, le capiaine Hemon, le relevé des températures effectué après l'incendie confirme que la nonagénaire n'aurait pas pu résister bien longtemps à la chaleur intense, ni aux fumées toxiques. Elle a donc été bel et bien sauvée par ces "4 supermen", que les pompiers d'Avignon aimeraient bien... recruter!




Sur le même sujet

Filière djhadiste à Menton : qui étaient les hommes arrêtés ?

Près de chez vous

Les + Lus