Ardèche: "15 ans de travail perdus en une nuit" Une cagnotte solidaire lancée pour la bergerie touchée par la foudre

Un élan de solidarité locale a été lancé pour venir en aide à une famille de bergers qui a tout perdu le 25 septembre 2021. Leur bergerie avait été touchée par la foudre avec les bêtes prises au piège à l'intérieur.

Une chèvrerie ardèchoise avait été frappée par la foudre lors des orages du 25 septembre et avait complètement brûlé, avec une bonne partie du bétail piégée à l'intérieur.  Après le choc, les voisins et amis de Jérémy Bon ont lancé une cagnotte en ligne pour lui permettre de reprendre son activité. 

 

Soigner les survivantes  

50 chèvres ont pu s'échapper du brasier mais elles sont brûlées et intoxiquées. Elles ne pourront plus produire ni de lait, ni de viande. Mais Jérémy les soigne, après la tragédie qu'il a vécu, il ne songe même pas à se séparer des survivantes,"ça a été très dur raconte-t-il.... je connaissais mes chèvres par coeur".  En plus des deux tiers de ses bêtes, ce berger a perdu l'essentielle de son exploitation. Sa chèvrerie, mais aussi sa fromagerie, son matériel, ses stocks... Toute son activité est mise en péril par le drame 

A la question : "qu'est ce que vous avez perdu au total dans cette nuit ?" Il répond sans appel, avec beaucoup d'émotion dans la voix: "15 ans de travail" 

Le lien vers la cagnotte 
        

Les indemnités d'assurance et les 15 000€ d'aides versées par le département et la région ne couvriront pas l'ensemble des pertes. Alors même s'il est gêné,l'éleveur reconnait que la solidarité est la bienvenue. 

"Il y a des personnes qui voulaient m'aider et exprimer un soutien sur la ferme, je trouve ça génial" dit-il la gorge serrée. "Ca me va droit au coeur" 

C'est Jeanne, une amie de Jérémy qui a eu l'idée de lancer une cagnotte en ligne, après avoir digéré le choc de la nouvelle. "Tout de suite on s'est dit qu'on pouvait pas aider physiquement mais en faisant une cagnotte, parce que eux ils n'avaient pas le temps d'y penser, il étaient dans l'urgence."

C'est une cagnotte pour qu'ils puissent tenir, parce que les revenus des agriculteurs ici ne sont pas élevés.

Jeanne Dreyfus, à l'initiative de la cagnotte


         

Huit jours plus tard, plus de 50 participants avaient déjà réunis près de 4000€... de quoi entretenir l'espoir de jours meilleurs pour le berger ardéchois. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire incendie faits divers