Pour ses 26 ans, la grotte Chauvet en page d'accueil de Google et vue dans le monde entier

En ce jour du 26e anniversaire de la découverte de la grotte Chauvet, Google a intégré son logo dans l'art pariétal ardéchois sur sa page d'accueil. Une décision logique du géant américain qui propose déjà une visite en 3D  de la caverne sur internet.

Pendant toute cette journée du 18 décembre, le logo mondial de Google s'incruste dans la grotte Chauvet.
Pendant toute cette journée du 18 décembre, le logo mondial de Google s'incruste dans la grotte Chauvet. © Google

L'intérêt de Google pour  la grotte Chauvet perdure. Le géant américain propose depuis près d'un an une visite gratuite et immersive en 3D du site ardéchois sur sa page Arts et Culture. Et en ce 18 décembre, il a logiquement modifié son logo à travers le monde pour le 26e anniversaire de la découverte de la grotte.

Une idée donnée il y a quelques mois par le député et président du syndicat mixte de la grotte Chauvet Pascal Terrasse au directeur de Google en Europe. "Début février, j'étais à une inauguration au Musée de l'Homme à Paris où le responsable de Google Europe était présent. Comme Google venait de lancer la visite virtuelle de la grotte Chauvet, je lui ai proposé cette idée. Il m'a expliqué que la décision se prenait aux Etats-Unis, et qu'il allait la proposer pour la date anniversaire."

Le logo de Google créé pour le 26e anniversaire de la découverte de la grotte Chauvet
Le logo de Google créé pour le 26e anniversaire de la découverte de la grotte Chauvet © Google

Quel est l'effet de l'appui de Google sur la grotte Chauvet? Difficile à dire en cette période de pandémie où la fréquentation a automatiquement baissée. "J'ai été critiqué parce qu'on fait travailler Google. Mais au moins, en période de pandémie, on peut visiter Chauvet" se réjouit Pascal Terrasse avant de se demander "Est-ce que ça va ramener du monde en Ardèche, je ne sais pas. Les images de Chauvet n'appartiennent pas aux Ardéchois ou aux Français, mais à l'Humanité car c'est son histoire, c'est un bien commun."

Le site, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2014, peut fêter son anniversaire paisiblement. En effet, durant plus de vingt ans, les feuilletons judicaires se sont succédés entre l'Etat, le département, les propriétaires du site et les inventeurs. "Nous avons maintenant trouvé un juste équilibre" assure le président du syndicat mixte de la grotte Chauvet.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grotte chauvet culture patrimoine internet économie international