Relaxe et sursis pour les Scouts de Cluses en Haute-Savoie

© archives France 3 Alpes
© archives France 3 Alpes

Le procureur avait requis six mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende contre l'ancien président des Scouts de Cluses ainsi que 20 000 euros contre l'association. Le tribunal correctionnel a accordé la relaxe pour les principales fautes de gestion, et le sursis pour deux amendes. 
 

Par Jean-Christophe Pain

Au mois de mai dernier, le procureur de Bonneville avait requis six mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende contre Antoine Monnet, l'ancien président et trésorier des Scouts de Cluses ainsi que 20 000 euros contre l'association.

Le tribunal correctionnel s'est montré plus clément : il a accordé la relaxe pour les principales fautes de gestion, et le sursis pour deux amendes de 5 000 euros. 


Une comptabilité douteuse


Pas d'enrichissement personnel au sein de L'Entraide Internationale des Scouts de Cluses, mais une comptabilité douteuse : travail dissimulé, absence de déclaration à l'URSSAF et de commissaire aux comptes.

L'association brassait en effet de fortes sommes dans le sillage de son fondateur, Pierre Devant, décédé en 2013. Il avait développé les interventions humanitaires à l'étranger et l'action sociale dans la vallée de l'Arve, sans oublier la fameuse braderie annuelle. 

La même année, en 2013, c'est un accident qui avait révélé au grand jour les errements de la trésorie. Deux bénévoles s'étaient gravement blessés dans les locaux de l'association.

Mais là encore, le tribunal a prononcé la relaxe concernant les blessures involontaires. L'un d'eux envisage de faire appel.

 

Sur le même sujet

Les + Lus